Accueil La Newsly Room À Nîmes, un homme tue une prostituée parce qu’elle voulait augmenter ses...

À Nîmes, un homme tue une prostituée parce qu’elle voulait augmenter ses tarifs

469
PARTAGER
Source : PublicDomainPictures - Pixabay

Un jeune homme de 21 ans a avoué cette semaine avoir tué une prostituée roumaine de 26 ans. Il était, au départ, difficile de retrouver le meurtrier de cette femme. Cependant, un témoin l’ayant vu deux fois non loin des lieux du crime a permis aux forces de l’ordre de le retrouver.

Une prostituée tuée de trois coups de couteau

Le jeune homme (habitant de Marguerittes, près de Nîmes) a été placé en détention provisoire et a été déféré devant un juge hier. Une information judiciaire pour meurtre a été ouverte.

Source : StockSnap – Pixabay

Il a avoué avoir eu un « coup de colère » et avoir porté trois coups de couteau à une prostituée roumaine de 26 ans. L’un d’entre eux a été mortel. Cependant, la victime avait réussi à s’enfuir de la voiture dans laquelle son client l’avait récupérée. Pour l’empêcher de partir, le jeune homme a achevé la prostituée en la percutant avec son véhicule, avant de s’enfuir avec le corps. Le cadavre de la jeune femme a été retrouvé dimanche dans un fossé, par un cycliste se plaignant d’une odeur immonde. Elle est morte pour avoir annoncé à son client qu’elle augmentait ses tarifs…

Un témoin croise deux fois le véhicule du tueur

Il n’aura fallu que quelques jours aux policiers pour retrouver le tueur de la jeune femme. Ceci a pu être possible grâce à un témoin clé vivant dans les environs.

Source : Karen_Nadine – Pixabay

En effet, ce dernier s’est rendu au commissariat dans la semaine pour apporter son témoignage. Il se rappelait avoir entendu une femme appeler à l’aide puis avoir vu un véhicule démarrer en trombe. Il a revu l’utilitaire du tueur deux jours après. Le reconnaissant, il a pu prendre la plaque et aller la signaler aux forces de l’ordre.

Son témoignage a été d’une grande d’aide, notamment à cause du fait que la police était partie sur une autre piste. En effet, en 2016, la jeune femme avait été agressée par des proxénètes albanais.

Source :

20 Minutes