Accueil La Newsly Room International Attentat au couteau à la frontière danoise en Allemagne

Attentat au couteau à la frontière danoise en Allemagne

327
PARTAGER
Source : bluebudgie - Pixabay

Le mercredi 30 mai 2018 au soir, une nouvelle attaque au couteau a défrayé la chronique. Celle-ci a eu lieu en Allemagne, à la sortie d’un train qui était parti de Cologne. C’est effectivement en gare de Flensbourg, à la frontière danoise, que l’assaillant érythréen est passé à l’acte. Les attentats de ce type, potentiellement commis par des « loups solitaires », semblent se multiplier en Europe depuis plusieurs mois.

Un mort et deux blessés

Les faits ont été commis par un homme armé d’un poignard. Il s’agissait d’un migrant venu d’Érythrée. En gare de Flensbourg, le terroriste a profité de la descente des passagers d’un train arrivant de Cologne pour commettre son forfait. La commune en question se trouvant à proximité de la frontière de l’Allemagne avec le Danemark, l’opinion danoise a elle aussi pu s’émouvoir tout particulièrement de l’attentat. On parlait récemment de l’affaire de Flensbourg à la télévision allemande :

C’est Bild, un média allemand, qui a le premier évoqué l’affaire. Ce sont deux policiers allemands qui ont été les premières cibles de l’agresseur. Ce dernier a été abattu. Côté bilan, on parle d’un mort, d’un blessé grave ainsi que d’un blessé plus léger. Il semblerait que le mort soit l’assaillant érythréen lui-même, tandis que la blessée la plus lourdement touchée serait une policière.

L’enquête est en cours

La gare de Flensbourg a été bouclée et un périmètre de sécurité mis en place. C’est la police fédérale allemande qui commence l’enquête. Aucune piste n’est écartée. Pour l’instant, les autorités publiques allemandes n’ont pas souhaité communiquer sur les faits, analogues à différentes autres attaques ayant émaillé l’actualité européenne récemment, comme à Liège en Belgique ces derniers jours. Concernant Flensbourg, voici une visite plus paisible de la ville :

Le train était arrivé en gars à 19 h 30. C’est son wagon n° 10 que le terroriste au couteau a visé. On attend toujours de connaître le mobile exact de l’agresseur, abattu par la policière même qu’il avait blessée.