Accueil La Newsly Room International Italie : un policier tabassé par un demandeur d’asile

Italie : un policier tabassé par un demandeur d’asile

370
PARTAGER
Source : parameciorecords - Pixabay

Toute l’Italie a parlé de ce fait divers qui s’inscrit dans un contexte tendu et arrive après plusieurs cas analogues. Le jeudi 24 mai 2018 au matin, un demandeur d’asile nigérian a terrorisé un bureau de poste avant de tabasser et d’abandonner inconscient un policier. Arrêté et traduit immédiatement, il a écopé de deux ans et demi de prison… mais il a été aussitôt relâché en raison des lois actuellement en vigueur dans le pays. Devant l’émotion de l’opinion publique, le futur ministre de l’Intérieur pressenti appartenant à l’extrême droite a précisé que cela allait bientôt changer. C’est son baptême du feu.

Des faits d’une rare violence

Godsent Harmony est un Nigérian âgé de 20 ans. Il est entré en Italie comme beaucoup d’autres pour demander asile. Le jeudi 24 mai dernier au matin, il se trouvait à Frosinone dans le Latium, entre Rome et le mont Cassin. Il s’est rendu au bureau de poste local pour retirer de l’argent… mais sur un compte déjà vide. Le demandeur d’asile s’est alors mis en colère et a détruit la vitre de protection des travailleurs postaux.

Des policiers ont été appelés au moment où la situation dégénérait, plusieurs clients se trouvant dans le bureau de poste à ce moment-là. Le jeune homme a alors pris à partie un agent, Michele de Filippo, au point de le laisser à terre inconscient. Le policier a écopé de vingt-cinq jours d’arrêt de travail. Sa photo alors qu’il est KO sur le trottoir a fait le tour des réseaux sociaux et médias italiens. Une vidéo de NewsSpace revient sur cette information :

Harmony s’est ensuite enfui à pied et a finalement été interpellé alors qu’il était toujours armé d’une barre de fer. Il a été immédiatement traduit pour actes de résistance, coups et blessures contre un agent public. La condamnation est tombée dès le vendredi 25 mai 2018 au matin : deux ans et demi de prison ferme. Le condamné a été remis en liberté à cause de la loi actuellement en vigueur, sachant qu’étant demandeur d’asile il ne peut pas être expulsé.

Les conséquences du fait divers

Vers l’an 2000, on comptait un million d’étrangers en Italie. Aujourd’hui, ils seraient près de six millions. Après une crise économique sévère et avec l’arrivée de la question migratoire, la botte italienne est secouée. Cela explique la victoire de deux partis anti-système qui viennent de constituer un gouvernement. Ce fait divers impliquant un Nigérian vient de nouveau émouvoir l’opinion et a poussé un ministre à s’exprimer.

Heureusement, des migrants de Frosinone contrebalancent l’image donnée par Godsent Harmony, s’engageant avec des habitants dans des opérations d’intérêt général :

En effet, Matteo Salvini, patron de la Ligue et nouveau ministre de l’Intérieur, a annoncé que « la musique sera bientôt différente ». Pour lui, il s’agit de faire en sorte d’avoir moins de migrants et de changer les lois pour gérer différemment ce genre de situations. En clair, il s’agirait de pouvoir expulser les demandeurs d’asile qui commettraient des crimes et délits. Ce membre du gouvernement s’est exprimé sur Facebook, en adoptant un ton relevant de l’humour noir. Les actions du nouveau cabinet ministériel se font cependant toujours attendre.