Accueil La Newsly Room International Un policier italien tabassé par des migrants

Un policier italien tabassé par des migrants

354
PARTAGER
Source : parameciorecords - Pixabay

Les dernières élections italiennes ont montré que l’opinion publique du pays était sur les nerfs. Le triomphe des mouvances anti-système doit beaucoup à la question migratoire. Une nouvelle actualité viendra leur donner du grain à moudre : le passage à tabac d’un policier venu aider un contrôleur de train pris à partie par un migrant.

Une situation tendue

Les faits se sont déroulés en Italie dans un train le 7 mai 2018. Celui-ci était parti de Milan, en Lombardie. Au début, rien de bien particulier, car toute l’affaire naît d’un contrôle de billets de transport qui a dégénéré. En effet, un contrôleur de train se trouve confronté à un jeune migrant originaire du Nigéria. Celui-ci refuse catégoriquement de se soumettre à l’obligatoire qui consiste à en produire un. L’agent comprend aisément que le voyageur a pris le train sans payer. Ce fait divers intervient peu après l’agression à Rome de deux femmes, également du fait d’un Nigérian :

Sur ce, face à une verbalisation potentielle avec amende à la clef et descente du train, le jeune homme s’est mis à insulter copieusement son interlocuteur. Sa violence était d’abord verbale, mais elle est devenue physiquement menaçante. Le fraudeur a également eu un comportement déplacé à l’encontre de plusieurs passagers du wagon.

L’intervention policière

Alerté par cette situation critique, un policier italien d’une quarantaine d’années a dû intervenir pour protéger le contrôleur et les passagers. Cherchant à calmer le Nigérian, il n’a pu obtenir gain de cause. Pire encore, le fraudeur s’est vu recevoir le renfort de près de dix autres migrants de sa connaissance. Contre toutes les règles de l’honneur ou du duel, le groupe a alors immobilisé le policer pour le frapper extrêmement violemment. Le représentant de l’ordre a reçu de très nombreux coups de pied et de poing, y compris lorsqu’il se trouvait à terre étendu dans une flaque de sang.

Les agresseurs sont allés jusqu’à essayer de voler le portefeuille du policier, mais ils se sont empressés de s’enfuir au premier arrêt du train. C’est à Carnate (au nord-est de Monza) que les forces de l’ordre ont pu partir à la recherche des délinquants. Elles ont grâce à des témoins réussi à mettre la main sur deux hommes de 25 et 24 ans qu’elles ont interpellés. Nés au Nigéria, ils se trouvent en Italie en situation régulière. Les griefs retenus sont pour l’instant coups et blessures, tentative de vol et résistance à un agent public. Le pronostic vital du fonctionnaire blessé n’est pas engagé, mais il reste gravement blessé.