Accueil La Newsly Room Le conducteur du tracteur qui avait tué deux enfants a été placé...

Le conducteur du tracteur qui avait tué deux enfants a été placé en détention provisoire

314
PARTAGER
Source : lehollaender - Pixabay

Samedi, à Montbazens, un sapeur-pompier professionnel en état d’ivresse a renversé et tué deux enfants avec son tracteur. Il a été présenté hier après-midi devant un juge d’instruction. Mis en examen pour divers chefs d’accusation, il est actuellement placé en détention provisoire, en attendant son procès.

Mis en examen pour homicide involontaire

À la base, le sapeur-pompier était mis en examen pour homicide involontaire. Ce chef d’accusation a été complété par une emprise d’état alcoolique, puisque ce dernier avait deux grammes d’alcool par litre de sang. Par ailleurs, même avec un tracteur, l’homme n’avait pas respecté les limitations de vitesse et roulait beaucoup trop vite.

Source : andreas160578 – Pixabay

En attendant les résultats de l’enquête en cours, le sapeur-pompier a été placé en détention provisoire. Diverses cellules psychologiques ont été mises en place, notamment au sein des écoles dans lesquelles étaient scolarisés les deux enfants tués. Les écoliers peuvent être écoutés dès aujourd’hui. La grande sœur d’un des enfants est réellement choquée par l’événement et a besoin de soutien. Ces cellules devraient être maintenues un certain temps…

Déjà condamné pour une consommation d’alcool excessive

En effet, le conducteur avait déjà été condamné en 2011 pour conduite en état d’ébriété, dans l’Aveyron.

Source : stevepb – Pixabay

Après l’accident de samedi dernier, le sapeur-pompier avait été placé en garde à vue. Cette dernière avait été prolongée de 24 heures dimanche. Entendu durant son séjour au commissariat, l’homme a reconnu avoir consommé de l’alcool durant un repas de famille. Au moment de son arrestation, il avait deux grammes d’alcool par litre de sang. Durant la soirée, il a renversé un petit garçon et une petite fille, tous deux décédés de leurs blessures. Les pompiers et médecins avaient tenté de les réanimer pendant de longues heures, sans succès.

Source :

La Depeche