Accueil La Newsly Room La Haye, théâtre d’une attaque au couteau

La Haye, théâtre d’une attaque au couteau

346
PARTAGER
L'Académie de droit international à La Haye. Crédits photo : Wam213, 12 décembre 2006, Wikimedia Commons

Un nouvel attentat a vraisemblablement été commis, c’est fois-ci à La Haye aux Pays-Bas le 5 mai 2018. Le supposé terroriste islamiste a agi au moyen d’un couteau, frappant au hasard diverses personnes avant d’être maîtrisé par les forces de l’ordre. Ces dernières ont dû faire usage de leurs armes à feu.

Un loup solitaire ?

Les faits se sont produits avant-hier, samedi 5 mai 2018. C’est en tout début d’après-midi, aux alentours de 14 h 00, que le terroriste a choisi de trouver des victimes au sein de la ville de La Haye, importante agglomération des Pays-Bas. Pour les Néerlandais, ce jour n’était pas anodin, dans la mesure où il s’agissait de la fête de la Libération. Le média local Algemeen Dagblad a été l’un des premiers à évoquer l’information.

Le caractère islamiste de l’acte semble ressortir du « Allahu Akbar » proféré par le terroriste au moment de son forfait puis de son interpellation. Ce dernier, possiblement d’origine étrangère, était armé d’un couteau. Il a d’abord poignardé le client d’un café de cinq coups de lame, avant de poignarder deux autres individus dans la rue. Il aurait vociféré le cri de ralliement islamiste à chacun de ses actes.

Une intervention de police rapide

Heureusement, le caractère rudimentaire de l’arme utilisée ne permettait que des coups rapprochés. À cause des cris, les rares passants ont pu éviter le contact du terroriste. Des policiers ont alors pu intervenir directement sur la voie publique. Pour interpeller l’énergumène, ils ont dû faire usage de la force. Le fugitif se montrant menaçant ou – du moins – peu coopératif, les forces de l’ordre on dû lui tirer dans la jambe pour le neutraliser.

Le bilan actuel est de trois blessés. Leur état a cependant été peu médiatisé. Le premier aurait subi l’assaut le plus violent, et nous attendons toujours de ses nouvelles. La police a toutefois officiellement communiqué sur la personnalité du terroriste, qualifié de déséquilibré déjà connu des services pour des « comportements anormaux ». Les secours étaient encore sur place deux heures après les faits. Un appel à témoins a été lancé.

Source :

La Libre