Accueil La Newsly Room À Lyon, une dame de 87 ans a été violée par un...

À Lyon, une dame de 87 ans a été violée par un SDF

1089
PARTAGER
Source : blickpixel - Pixabay

L’actualité ne manque pas de faits divers sordides. Mais le média local Lyon Mag a relayé une information peu commune. Comme toute agression sexuelle, elle est choquante. Un sans-papiers originaire d’Afrique du Nord, se disant mineur, a violé une octogénaire en plein Lyon.

Une octogénaire violée à domicile

Les faits se sont produits le 22 avril 2018, en pleine nuit. Un cambrioleur s’introduit alors dans un appartement lyonnais, dans le 9e arrondissement, rue Pierre-Audry plus précisément. L’intrus est tombé sur l’occupante des lieux, une vieille dame âgée de 87 ans. Il la piège pendant deux heures environ et n’hésite pas à la violer. Un acte ignoble, mais après lequel il a laissé la vie sauve à sa victime. Cela rappelle un fait intervenu à Marseille en 2012 :

L’octogénaire n’a pas tardé à contacter les services de police et à porter plainte. La police scientifique a réussi à prélever des échantillons d’ADN de l’agresseur. Cela a rapidement permis d’identifier un suspect, fraîchement arrivé à Lyon sans papiers et vivant dans la rue.

L’agresseur a tout avoué

Le principal suspect de l’affaire a été interpellé par la police, le 30 avril après-midi, à la Guillotière (7e arrondissement). Il s’agit d’un Maghrébin sans domicile fixe ni papiers. Il était connu des services administratifs pour être arrivé à Lyon peu de mois auparavant en profitant de mouvements migratoires. Ayant perpétré plusieurs vols, violences et cambriolages dans l’aire urbaine lyonnaise, il avait cependant été laissé en liberté. Ces éléments font le succès de courants politique dits « populistes », y compris à l’étranger :

Placé en garde à vue, le suspect n’a pu nier qu’il portait à son doigt une bague volée à sa victime de 87 ans. De même, les rapprochements d’ADN se sont avérés incontestables. L’individu a cependant commencé par nier le viol, évoquant une partenaire consentante, avant de passer aux aveux lors d’une « confrontation » avec l’octogénaire. Il a dit être mineur et n’avoir que 16 ans, mais ces allégations n’ont pour l’instant pas convaincu les enquêteurs qui vont tâcher d’y voir plus clair sur ce point.

Source :

Lyon Mag