Accueil La Newsly Room Alerte de l’OMS : la pollution tue 7 millions de personnes par...

Alerte de l’OMS : la pollution tue 7 millions de personnes par an

220
PARTAGER
Source : SD-Pictures - Pixabay

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié ce mercredi un rapport mettant en avant que neuf personnes sur dix (91 % de la population mondiale) sont quotidiennement exposées aux particules fines. Cette exposition a des conséquences désastreuses sur la santé. Ces mesures se fondent sur l’étude et la collecte de résultats obtenus sur 4 300 villes, au sein de 108 pays. Par rapport à l’étude précédente (datant de 2016), l’OMS a observé 1 000 villes supplémentaires.

Source : JuergenPM – Pixabay

Plusieurs millions de victimes par an

Chaque année, l’OMS estime que 7 millions de personnes meurent à cause de la pollution. Ce risque serait plus important chez l’adulte, avec 49 % des décès causés par des maladies pulmonaires chroniques dites obstructives (asthmes, notamment…)  29 % à cause du cancer du poumon, 25 % à cause des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et 24 % par infarctus.

Source : felix_w – Pixabay

Les jeunes enfants seraient également touchés. En effet, la pneumonie infantile est la première cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans.

Le problème des grandes mégalopoles

De nombreuses mégalopoles du monde entier (Lima, Shanghai, Pékin…) dépassent cinq fois le seuil de particules fines fixé par l’OMS. En effet, l’organisation conseille une limite annuelle de pollution de 10 µg/m³ en particules fines PM2,5.

Les risques de décès et de contraction de maladies respiratoires graves sont plus importants en Asie et notamment en Inde et en Chine. En effet, 4 millions de décès surviendraient sur ces territoires. L’Afrique totalise 1 million de morts, tandis que l’ensemble du continent européen voit 500 000 morts par an survenir à cause de la pollution. Les Amériques sont les zones les moins touchées avec 300 000 victimes par an.

Afin de partager ses résultats et de présenter l’intérêt de prendre des mesures d’urgence, l’Organisation mondiale de la santé organisera cette année à Genève la première conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé. Cette dernière aura lieu du 30 octobre 2018 au 1er novembre 2018.

Source :

Le Monde