Accueil La Newsly Room Affaire Sophie Lionnet : les aveux d’Ouissem Medouni

Affaire Sophie Lionnet : les aveux d’Ouissem Medouni

429
PARTAGER
Source : TheDigitalArtist - Pixabay

Souvenez-vous : le corps de Sophie Lionnet, jeune fille au pair partie à Londres pour améliorer son anglais, avait été retrouvé carbonisé dans le jardin de ses employeurs. La jeune femme avait été maltraitée et torturée pendant de longues semaines par le couple, avant d’être assassinée. Sa patronne, Sabrina Kouider, était persuadée que Sophie avait permis à son ex-compagnon, Mark Walton, de rentrer chez elle pour abuser de ses enfants.

Voici un rappel de l’affaire, proposé par RTL :

Ouissem Medouni reconnaît avoir été « vraiment horrible »

Pendant des mois, Sophie Lionnet a subi des interrogatoires, tous plus fous et violents les uns que les autres. Sabrina Kouider était déterminée a entendre cette « vérité » qu’elle s’était inventée de toutes pièces, entraînant son mari avec elle.

Source : DianaERios – Pixabay

Ouissem Medouni reconnaît avoir beaucoup insisté, car il voulait savoir « la vérité ». Lors de son audition, il a cependant dévoilé une version bien différente de celle de sa femme.

Il voulait protéger sa femme, dont il était fou amoureux

Afin de protéger sa femme, il a d’abord endossé le meurtre de Sophie Lionnet, avant de se rétracter. S’il reconnaît avoir mis le feu au corps, il accuse sa femme d’avoir tué la jeune fille au pair en la noyant.

Il reconnaît également avoir été menaçant et violent verbalement avec Sophie Lionnet lors de ses interrogatoires. Il lui aurait dit qu’elle ne pourrait pas retourner en France tant qu’elle n’aurait pas dit la vérité, et qu’elle serait battue et violée. Ouissem Medouni confie avoir réellement cru à l’histoire de sa femme et s’est dit être très en colère – à tort – contre la fille au pair.

Lors de sa comparution, il a dit regretter très amèrement les événements : « Je suis responsable de ce qui s’est passé parce que j’aurais pu l’arrêter. […] C’était la plus grosse erreur de ma vie ».

Source :

BFMTV