Accueil La Newsly Room Une jeune fille de 12 ans se fait reconstruire la trachée

Une jeune fille de 12 ans se fait reconstruire la trachée

257
PARTAGER
Source : Sasint - Pixabay

C’est une première mondiale dans le monde médical. Une petite fille de 12 ans, souffrant de naissance d’un rétrécissement important de la trachée, a pu bénéficier d’une reconstruction complète de ce petit organe fragile.

Source : Free-Photos – Pixabay

Une opération qui a demandé plusieurs interventions chirurgicales

Cette opération a eu lieu il y a 4 ans et l’inquiétude résidait dans la manière dont allait vivre l’enfant après une intervention aussi lourde. Aujourd’hui, la jeune femme a 16 ans et a repris une vie complètement normale, avec une trachée en bonne santé.

À cause de cette malformation congénitale, la jeune fille a failli mourir à l’âge de 9 mois et a dû être opérée en urgence. Durant son enfance, elle a subi d’autres interventions chirurgicales complexes et lourdes chez l’enfant. Malheureusement, sa croissance naturelle empêchait de rétablir correctement la trachée, d’où la nécessité de prévoir sa reconstruction totale.

Une avancée impressionnante pour la médecine

C’est en 2014 que la jeune fille a pu bénéficier de cette opération. Cette dernière a été pratiquée en urgence, car la patiente souffrait d’une insuffisance respiratoire grave. Son pronostic vital était alors engagé.

La reconstruction de la trachée s’est faite avec les tissus de la petite fille, afin d’éviter que cette dernière ne souffre potentiellement d’un rejet de greffe. Notons également que le traitement antirejet est très lourd, surtout pour un enfant. L’objectif était donc de lui en éviter la prise.

Sa nouvelle trachée a été faite grâce à un morceau de muscle de son dos. Pour renforcer la greffe, des morceaux de cartilages ont aussi été prélevés sur ses côtes. Ces prélèvements ont été « cousus » autour d’un tube en plastique, qui a été retiré une dizaine de jours après l’opération.

Cette opération est une première réussite mondiale dans le champ des opérations lourdes chez les enfants, mais également chez l’adulte.

Source :

BFMTV