Accueil La Newsly Room VIH : des chiffres qui continuent de grimper en Europe

VIH : des chiffres qui continuent de grimper en Europe

271
PARTAGER
Source : rebcenter-moscow - Pixabay

Aujourd’hui, on estime que plus d’un million de personnes européennes vivent avec le VIH. Une épidémie inquiétante, qui continue de progresser, malgré les nombreuses campagnes de prévention. Actuellement, sur 100 000 habitants, 7,7 personnes sont touchées.

De plus en plus de préservatifs en Europe, mais de plus en plus de VIH. Source : FranckinJapan – Pixabay

Des chiffres en constante augmentation

En 2016, selon l’Organisation mondiale de la santé (ou OMS), 57 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en Europe. On estime que près de 1 150 0000 personnes souffrent du VIH sur le vieux continent. La Russie n’est pas comprise dans le calcul. 80 % des nouveaux cas de VIH ont été diagnostiqués en Europe orientale.

Du côté de l’Europe orientale, le VIH se répand principalement au sein des relations non protégées hétérosexuelles en lien avec l’infidélité ou la non-stabilité. Sur l’Europe de l’Ouest, la transmission augmente chez les hommes ayant des relations avec d’autres hommes. Par ailleurs, l’utilisation de seringues souillées, dans le milieu toxicomane, représente un tiers des nouvelles infections.

Les préservatifs ne seraient-ils pas une solution miracle ? Source : Bru-nO – Pixabay

Un délai de 3 ans pour dépister la maladie

Selon Andrea Ammon, directrice du centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) le délai de dépistage (le moment où on contracte la maladie et le moment où elle est détectée) est en moyenne de 3 ans, ce qui est beaucoup trop long. En effet, en Europe de l’Est, il semblerait qu’un tiers des personnes contaminées ne connaissent pas leur statut VIH.

D’un point de vue global au niveau européen, sur 150 000 personnes infectées, 25 000 ignorent qu’elles ont contracté le VIH. C’est l’une des raisons pour laquelle le virus du SIDA continu de se répandre en Europe.  Il semblerait que le public homosexuel masculin soit actuellement le plus touché.

Si l’étude complète vous intéresse, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant. C’est un sondage réalisé par l’Ifop-Bilendi, dont le résumé a été publié le 21 mars, à l’occasion du Sidaction, mené en France chaque année.