Accueil La Newsly Room Economie Les USA règnent sur les ventes d’armes dans le monde

Les USA règnent sur les ventes d’armes dans le monde

176
PARTAGER
Donald Trump, président des États-Unis d'Amérique. Source : Geraldt - Pixabay

Le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute) publie régulièrement des données concernant les ventes d’armes dans le monde. Son étude concernant l’année 2016 est très intéressante. En effet, elle étudie le chiffre d’affaires généré par chaque entreprise de vente d’armes, en indiquant l’État dans lequel se situe son siège. Il faut cependant observer que le SIPRI n’a pu obtenir aucune donnée fiable pour la République populaire de Chine. Ses estimations permettent toutefois de considérer que 9 ou 10 entreprises chinoises pourraient figurer au top 100 de l’armement dans le monde.

Les Américains omniprésents

Le SIPRI, un institut résolument pacifiste, a donc publié en 2016 la liste des 100 sociétés d’armement les plus importantes du moment. En ce qui concerne le nombre d’entreprises, les États-Unis d’Amérique ne sont pas loin d’en compter la moitié. De fait, ce sont 42 firmes américaines qui figurent au top 100… Cette omniprésence nord-américaine se double d’une véritable surpuissance. En effet, le leader mondial des ventes d’armes est l’américain Lockheed-Martin, avec un chiffre d’affaires de 40,8 milliards de dollars en 2016. C’est la seule multinationale du secteur à dépasser la barre des 40 milliards. À titre documentaire, voici un petit reportage sur les ventes d’armements dans le monde :

Le numéro deux mondial est un autre américain, également connu pour ses avions civils : Boeing (29 milliards et demi de dollars). Le podium se termine avec une firme moins célèbre auprès du public français, mais tout aussi américaine : Raytheon (22,9 milliards). Si la quatrième place est prise en 2016 par un britannique, on retrouve les USA à la fin du top 5 : Northrop-Grumman et ses 21,4 milliards de dollars.

General Dynamics enregistrait encore en 2016 des ventes valant 19,2 milliards de dollars. Il faudrait encore citer BAE Systems, L3 Communications, Utd Technologies, Huntington Ingalls, Bechtel, Textron et bien d’autres… Ainsi, le marché intérieur des États-Unis d’Amérique n’est pas leur meilleur filon en matière de vente d’armes.

Et les autres ?

La toute-puissance américaine sur le marché mondial des armes est indéniable. C’est ainsi que le deuxième pays à compter le plus d’entreprises, après les États-Unis, dans ce top 100 est la Russie. Ce n’est pas très étonnant, l’URSS ayant longtemps été le principal adversaire des USA. D’ailleurs, certains observateurs estiment que la guerre froide n’est toujours pas terminée. Quoi qu’il en soit, ce sont 13 sociétés russes que nous trouvons dans ce classement, la mieux placée arrivant en 14e position seulement avec 5,2 milliards de dollars de ventes. Il s’agit d’United Aircraft/OAK.

La Russie peut encore s’appuyer – entre autres – sur United Shipbuilding/OCK, Almaz-Antey, Russian Helicopters/BPVR et Tactical Missiles/KTRV. Il faut rappeler que les chiffres d’affaires ne correspondent pas à un nombre d’unités. De fait, les armes américaines ont d’une manière générale une valeur ajoutée plus importante que les armements russes, souvent meilleur marché.

Le top 3 mondial devrait normalement être complété avec la Chine et une dizaine d’entreprises, mais les chiffres exacts manquent malheureusement. Ainsi, le Royaume-Uni arriverait quatrième avec 7 firmes (dont BAE Systems pesant 22,8 milliards de dollars en 2016), juste devant la France d’Airbus (en partie seulement), Thalès, DCNS et Safran. Une vidéo évoquera mieux le cas de l’Hexagone :

Suivent, dans l’ordre, la Corée du Sud, le Japon, Israël, l’Allemagne, l’Inde, l’Italie, la Turquie, Singapour, la Suède, la Pologne, l’Ukraine, l’Australie, le Brésil, la Suisse et le Canada. Bien sûr, ces derniers pays n’ont mondialement aucun poids sur le marché des armes par rapport aux États-Unis…

Quand on additionne ces milliards de dollars pour la seule année 2016, on a de quoi avoir peur devant la quantité phénoménale d’armements pullulant sur notre planète… Qu’est-ce que tout cela nous réserve ?

Source :

SIPRI