Accueil La Newsly Room Livres Un succès de librairie pour les mémoires de Jean-Marie Le Pen ?

Un succès de librairie pour les mémoires de Jean-Marie Le Pen ?

205
PARTAGER
Jean-Marie Le Pen lors d'un meeting du Front national à Paris le 25 mai 2015. Crédits photo : Kenji-Baptiste Oikawa, Wikimedia Commons

Écrire ses mémoires… Cela n’est généralement donné qu’aux personnages historiques comme Saint-Simon et aux personnalités de premier plan. Bush a gagné beaucoup d’argent avec, tandis que le couple Obama devrait obtenir très prochainement un succès analogue. C’est aussi au tour de Jean-Marie Le Pen, le fondateur du Front national, de travailler sur son autobiographie depuis plusieurs années. Or, un premier volume doit paraître le 28 février 2018, et le succès dépasse déjà les attentes de son éditeur… Un journaliste du Parisien a pu découvrir cette œuvre en exclusivité :

Un ouvrage polémique

Ces derniers temps, l’Hexagone a été le théâtre d’incessants débats politico-littéraires. Charles Maurras a été retiré du Livre des commémorations nationales 2018 en raison (notamment) de sa condamnation après la seconde guerre mondiale. La mairie de Paris s’est opposée, en la personne d’Anne Hidalgo, à une inhumation de l’académicien Michel Déon dans la capitale, avant de s’y résigner. Enfin, l’éditeur Gallimard a refusé de rééditer des ouvrages de Louis-Ferdinand Céline, au style aussi exceptionnel que ses livres sont empreints d’antisémitisme. Cela a permis au petit éditeur de l’ombre Omnia Veritas, installé en Irlande, de se faire connaître en imprimant ces fameux titres polémiques…

Et l’on peut faire un parallèle avec les mémoires de Jean-Marie Le Pen. L’homme politique habitué aux « dérapages » aurait d’abord dû publier son livre chez le célèbre éditeur Albin Michel. Y ont également écrit, récemment ou fréquemment, Philippe de Villiers et François Fillon. Mais divers auteurs à succès ont menacé de changer d’éditeur si Le Pen était publié aux éditions Albin Michel. Le nom d’Amélie Nothomb a notamment été cité. Cela a fait le bonheur des éditions Muller, jusqu’alors à peu près inconnues de la France entière. La distribution est quant à elle assurée par Hachette.

Le succès au rendez-vous ?

Le premier volume des mémoires de Jean-Marie Le Pen sort le 28 février 2018 en librairie. Il s’intitule Fils de la nation et recouvre la période 1928-1972. Il court donc de la naissance de l’auteur jusqu’à la création du FN. Son prix est de 22,90 € au format broché contre 16,99 € pour une version numérique. Pour le premier tirage, Guillaume de Thieulloy – le patron des éditions Muller – a tablé sur 50 000 exemplaires. Or, ceux-ci sont déjà épuisés… avant même que l’ouvrage ne soit véritablement disponible. Comment est-ce possible ? Tout simplement en raison de nombreuses précommandes de la part de particuliers aussi bien que de professionnels. Un second tirage est en cours. Voici que l’on sait de ces mémoires pour l’instant :

L’éditeur, très engagé dans les milieux catholiques et de droite nationale, s’est dit surpris par une telle réception. Il ne s’attendait pas à susciter cet engouement, pensant que les libraires seraient très réticents devant la commercialisation d’un ouvrage signé Jean-Marie Le Pen. Pourtant, il y a peu, François Krug écrivait dans Le Monde : « Reste à savoir s’ils trouveront des lecteurs, car les électeurs du FN ne sont pas réputés être de gros lecteurs. » Quoi qu’il en soit, l’ouvrage intéresse sans doute des milieux beaucoup plus étendus que la seule extrême droite française. De fait, Le Point a même écrit un article intitulé « Pourquoi il faut lire les Mémoires de Jean-Marie Le Pen ». On y lit en particulier : « qu’on le veuille ou non, Le Pen, c’est notre histoire ». Le deuxième volume – déjà presque terminé – de ces mémoires suivra en 2019. Attendons donc quelques mois pour savoir si ces mémoires seront un best-seller…

Source :

Europe 1