Accueil La Newsly Room Accès à un stade de foot, conduite automobile : une révolution pour...

Accès à un stade de foot, conduite automobile : une révolution pour les Saoudiennes

242
PARTAGER
Des Saoudiennes dans un stade de football à Jeddah. Capture d'écran YouTube

L’année 2018 s’annonce une année révolutionnaire pour les Saoudiennes. Après avoir eu accès au stade ce week-end pour soutenir leur équipe, elles pourront dès le mois de juin conduire des véhicules dans les artères du pays.

L’accès aux stades enfin accordé aux Saoudiennes

Le match Al-Alhi contre Al-Batin, qui a eu lieu vendredi au stade Roi-Abdallah à Jeddah, restera dans les annales. Pour la première fois, des Saoudiennes qui avaient l’habitude de regarder ces rencontres à la télévision ont pu vivre en direct cette rencontre. Pour de nombreux observateurs, il s’agit là d’une volonté d’ouverture affichée par le royaume ultra-conservateur et son prince Mohammed Bin Salman.

Salon auto exclusivement dédie aux femmes en Arabie Saoudite, une première. Crédit photo : AMER HILABI/AFP/Getty Images)

Vêtues de lunettes noires, du traditionnel abaya sous lequel on pouvait apercevoir un jean et l’écharpe aux couleurs d’Al-Ahli, elles n’ont pas hésité à afficher leur enthousiasme. Pour elles, fini le temps où leurs frères pouvaient se rendre au stade tandis qu’elles regardaient le match seules à la maison. Roueida Ali Qassem a exprimé sa fierté et sa joie face à cette évolution.

Le salon de l’auto réservé aux femmes et l’accès à la conduite automobile

Le jeudi 11 janvier à Djeddah, un salon automobile symbolique s’est ouvert. Spécialement réservé aux femmes, il permet à ces dernières de goûter aux joies de l’industrie automobile. Il s’agit du premier du genre en Arabie Saoudite. Organisé au Mall, un centre commercial de Djeddah, il a pour slogan « Drive and Shop » – en français : « conduis et fais du shopping ».

Un reportage de France 24 sur la révolution profitant aux femmes saoudiennes :

Pour de nombreux observateurs, l’économie est sans doute le poumon de cette décision. Les hommes perdaient trop de temps à jouer les chauffeurs pour leurs femmes, ce qui est mauvais pour l’économie. Dans le même temps, en ayant accès à la conduite, les femmes pourront elles-mêmes se déplacer dans le pays et pratiquer des activités rémunératrices.