Accueil La Newsly Room Cinq ans de prison pour celui qui était au courant de l’attentat...

Cinq ans de prison pour celui qui était au courant de l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

196
0
PARTAGER
Succo - Pixabay

Souvenez-vous, en juillet 2016, pour l’un de ses attentats, un fidèle de Daech entre dans une église et se rue sur les personnes présentes. Il égorgera le père Hamel, présent sur les lieux, et fera d’autres victimes. Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est que cette attaque aurait peut-être pu être évitée, car un homme était au courant… et n’a rien dit.

FlanellKamerasFilm – Pixabay

Un youtubeur beaucoup trop curieux

Omar est connu sous le nom de Mamadou Segpa sur Youtube. Il propose des sketchs à visée humoristique, dans le but de faire rire son auditoire. Pourtant, un jour, c’est par curiosité qu’il commence à visionner des vidéos de propagande de Daech. Sauf que ce qui se passe n’a finalement plus rien de comique.

À force de regarder ces vidéos de propagande, Omar commence à réellement se passionner pour les thèses défendues par le terrorise. Peu à peu, il consomme de plus en plus régulièrement des vidéos, des photos violentes et télécharge des dizaines de fichiers concernant les attentats.

Ainsi, au lieu de n’être qu’un « simple » spectateur, il en devient un acteur. La justice lui a d’ailleurs reproché d’avoir eu le projet de partir en Syrie, mais ce n’est pas le plus grave.

Une vidéo envoyée par la sphère terroriste

Omar a donc échangé avec des extrémistes et de potentiels « apprentis djihadistes », si bien qu’un jour il reçoit une vidéo qu’on lui demande de diffuser en masse. Dans cette vidéo, il y a des promesses de mort et d’attentat. L’église attaquée était visée par ces menaces, mais Omar n’a rien dit « par peur », dit-il à la justice.

Le lendemain de l’attaque, la police débarque chez lui et découvre la fameuse vidéo. Au final, Omar sera condamné à 5 ans de prison, bien qu’il regrette et qu’il « culpabilise » : « Si j’avais dénoncé cette vidéo à la police, peut-être que le prêtre serait encore en vie ». Malgré cette peine, le tribunal se dit « confiant » quant à l’évolution du jeune homme, espérant que la punition agisse déjà comme une prise de conscience, rapporte La Dépêche.

Source :

La Dépêche

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz