Accueil La Newsly Room Business 10 entreprises milliardaires qui ne gagnent pas un centime

10 entreprises milliardaires qui ne gagnent pas un centime

46
0
PARTAGER
Entreprises valorisées des milliards qui ne gagnent pas d'argent

Airbnb, YouTube, Twitter, Snapchat, Instagram… Ces 10 compagnies mondialement connues sont valorisées des milliards, mais ne gagnent toujours pas d’argent !

Elles sont pour la plupart des licornes , c’est à dire des startups valorisées plus d’un milliard de dollars avant même d’être cotées en Bourse. Elles lèvent des fonds chaque année, elles ont fait leurs preuves ou presque, et attirent les investisseurs. Pour autant, elles sont loin de gagner de l’argent: elles perdent des millions chaque année !

On les croit hyper rentables et jouissant d’un business model en or, mais de nombreuses startups technologiques à la croissance fulgurante sont dans le rouge, et certaines vont entrer en bourse avant même d’avoir réalisé des bénéfices.

Snapchat

logo de Snapchat: valorisation et rentabilité

Crédit photo: Logo de Snapchat

En 2015, la valorisation de l’application de messagerie éphémère s’est envolée à 16 milliards de dollars , et pourtant Snapchat était loin d’être rentable en 2014. Selon les données financières obtenues par le site Gawker , la société a perdu 128 millions de dollars entre janvier et novembre 2014 et a généré seulement 3 millions de dollars de chiffre d’affaires, et 0 $ lors de l’exercice précédent. Les plus grandes dépenses, hormis la masse salariale, ont été de 47 millions de dollars sur le développement de l’application et 13 millions de dollars pour des “services extérieurs”. Snapchat ne dépense presque rien dans le marketing (moins de 1 million de dollars).

Mais alors que 2 milliards de vidéos sont visionnées chaque jour à travers Snapchat, l’application pourrait avoir trouvé la potion magique pour transformer les utilisateurs en dollars: elle a récemment inventé les filtres publicitaires , un modèle qui pourrait rapporter 100 millions de dollars par an à Snapchat.

WhatsApp

logo de Whatsapp: valorisation et rentabilité

Crédit photo: Capture d’écran YouTube

Rachetée 22 milliards de dollars par Facebook il y a tout juste deux ans, WhatsApp, l’application de messagerie instantanée, suscite de nombreux doutes quant à son modèle économique. Récemment, WhatsApp est redevenue gratuite . Pourtant, au cours de la première moitié de l’année 2014, WhatsApp a généré “seulement” 15 millions de dollars de chiffre d’affaires et enregistré une perte de 232,5 millions de dollars.

Malgré tout, Mark Zuckerberg demande de la patience. L’application atteindra bientôt 1 milliard d’utilisateurs et selon les estimations d’un analyste de Citigroup , WhatsApp pourrait contribuer à hauteur de 1 milliard de dollars dans les caisses de Facebook en 2017, ce chiffre passant à 2 milliards de dollars d’ici 2018. Patience…

Airbnb

logo de Airbnb: valorisation et rentabilité

Crédit photo: Logo de Airbnb

Airbnb est le premier hôtelier dans le monde. Pourtant, il ne possède aucune chambre d’hôtel, aucun appartement ni aucun lit. L’entreprise californienne vaudrait 25,5 milliards de dollars , après une nouvelle levée de fonds de 100 millions de dollars fin 2015, visant à booster sa croissance. Les chiffres sont tous au vert: le nombre de réservations de nuitées sur le site a plus que doublé en un an (atteignant 78 millions de nuitées dans l’année), et le chiffre d’affaires est estimé à 900 millions de dollars en 2015, acquis grâce aux commissions prises sur les réservations. Tous les indicateurs au vert sauf un: le Wall Street Journal estime que le site continue de perdre de l’argent, avec un déficit opérationnel attendu à 150 millions de dollars pour l’année 2015.

Mais le journal financier se veut cependant optimiste pour Airbnb, dont le chiffre d’affaires devrait atteindre 10 milliards de dollars à l’horizon 2020.

Instagram

logo d'Instagram: valorisation et rentabilité

Crédit photo: Pexels – freestocks.org

Autre startup ayant rejoint les rangs de Facebook, acquise pour 1 milliard de dollars en 2012, Instagram compte aujourd’hui plus de 400 millions d’utilisateurs que Mark Zuckerberg compte bien finir par monétiser. Si des marques y ont trouvé un réel intérêt pour vendre leurs articles de toutes sortes, Instagram peinait encore il y a peu à rentabiliser sa plateforme, pourtant valorisée 35 milliards de dollars. Mais cela devrait rapidement changer: cette dernière s’est ouverte à la publicité , et la société de recherche eMarketer estimait fin juillet 2015 qu’Instagram pourrait représenter en 2017 14% des recettes publicitaires mobiles de Facebook et atteindre un total de 2,81 milliards de dollars à l’échelle mondiale.

Uber

Uber: valorisation et rentabilité

Crédit photo: Flickr – Mark Warner

Aux dernières nouvelles, le New York Times parlait d’une valorisation à 62,5 milliards de dollars. Pourtant, Uber a perdu 1 milliard de dollars en six mois . Malgré son succès mondial, Uber n’a toujours pas démontré la viabilité de son modèle économique. Ses revenus sont redistribués aux chauffeurs, et la marge de 20% prise par la société est rapidement noyée par les importantes dépenses commerciales, de marketing, les salaires des employés et les coûts de fonctionnement.

Cependant, une fois que la société sera bien implantée face à la concurrence (notamment les taxis), elle n’aura plus à dépenser autant, ce qui devrait lui permettre d’atteindre le seuil de rentabilité. Uber a prévu de générer 14 milliards de dollars de profits dans les pays développés entre 2016 et 2020.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz