fbpx
Accueil La Newsly Room 2 ans de prison ferme pour 2 policiers ayant procédé à une...

2 ans de prison ferme pour 2 policiers ayant procédé à une arrestation illégale et musclée

0
198
Des policiers en cours de patrouille - Crédits photo : Flickr

On se demande bien ce qu’il se passe en France, où des chauffeurs de bus sont battus à mort par des usagers des transports en commun dépourvus de titres de transport. Ou encore, où des policiers procèdent à des arrestations illégales et molestent les prévenus. En effet, deux agents de maintien de la paix viennent d’écoper de deux années de prison ferme. Pour avoir violenté et procédé à l’arrestation illégale d’un individu. Que s’est-il réellement passé ? Nous vous comptons toute l’histoire !

Deux ans de prison pour deux policiers véreux

C’est l’histoire rocambolesque d’une compagnie de trois officiers de la CRS autoroutière, qui se voit condamnés à de la prison ferme pour des faits qui leurs sont reprochés. Deux d’entre-eux ont en effet écopé de 2 années de prison ferme. Tandis que le troisième membre, en a pris juste prix six mois.

Un tribunal français – Crédits photo : Wikimedia Commons

Ces sentences ont été prononcées hier mardi 7 juillet 2020, suite au procès en appel dans lequel les trois policiers ont été reconnus coupables d’arrestation illégale et de violence, sur un réfugié afghan vivant à Marseille.

Cette lourde peine est assortie d’une interdiction d’exercer dans la police définitivement pour l’un. Et une interdiction d’exercer dans la police pendant 3 ans pour l’autre.

Que leur est-il réellement reproché ?

En effet, le 12 avril dernier des caméras de surveillance ont enregistré l’arrestation musclée et surtout sans le moindre motif, d’un réfugié afghan de 27 ans. En effet Jamshed était détenteur d’un titre de séjour et ne devait donc point être interpellé. Car en situation régulière. De plus aucun fait ne lui était légalement reproché.

Et pire, ne devait en aucun cas subir la violence et la brutalité que lui ont infligées les trois collègues CRS.

Des policiers arrêtant un manifestant – Crédits photo : Piqsels

Après son arrestation, Jamshed a été traîné dans un terrain vague à 30 km de son domicile. Où il aurait été frappé et rué de coups. Il affirme « avoir eu peur de perdre sa vie là-bas ».

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici