fbpx
Accueil La Newsly Room Bayonne : un chauffeur de bus en état de mort cérébrale suite...

Bayonne : un chauffeur de bus en état de mort cérébrale suite à une violente agression

1
351
Un chauffeur de bus - Crédits photo : Wikimedia Commons

La violence urbaine a pris des proportions inimaginables en France un pays pourtant réputé pour son calme, la liberté d’expression, le respect des droits de l’Homme et la sécurité de ses citoyens. Cependant alors que certains auteurs de vandalisme et de violence urbaine sont en liberté ce sont des hommes, fils, maris, pères de famille qui sont dans un état critique dans les hôpitaux. Comme cela est le cas d’un chauffeur de bus en état de mort cérébrale à Bayonne, dans le Sud-Ouest.

Que s’est-il réellement passé à Bayonne ?

L’agression du chauffeur de bus aurait eu lieu dimanche dernier aux alentours de 19 heures. Au lieu dit arrêt de bus Balichon, à Bayonne. Au sein d’un quartier populaire.

Le chauffeur de bus, Philippe Monguillot, âgé de 58 ans et entamant sa 59ème année de vie, a été rué de coups par un ou plusieurs passagers qui occupaient son bus. Il aurait d’après les récits de son épouse, eu une altercation avec deux individus. Et la situation a dérapé. Il a été grièvement blessé à la tête.

L’altercation en question serait survenue aux environs de 14 heures. Soit 5 heures avant l’agression. Il aurait en effet confronté deux jeunes sans titre de transport dans son bus. Sans que cela ne vire à la défiance physique. Cependant, Philippe aurait forcé les jeunes à descendre du bus.

Où sont les agresseurs ? Que sait-on d’eux ?

Tout ce que l’on sait des agresseurs à l’heure actuelle est que le premier d’entre-eux est âgé de 34 ans. Il est connu des services de police et a même été placé en garde à vue dès dimanche suite à son interpellation. Quatre autres suspects et potentiels complices ont été arrêtés lundi dernier. L’un d’eux serait à l’origine du coup le plus violent ayant conduit Philippe dans le coma.

Philippe est décédé ce matin des suites de cette rixe mortelle. Il devait prendre sa retraire dans une année. Il laisse des enfants.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici