La pandémie de coronavirus a eu pour effet premier de mettre en lumière les failles des systèmes de santé des pays dits industrialisés. Jadis considérés comme des exemples et modèles en gestion de crise et prise en charge, les pays dits de l’Occident ont peiné à mettre en place une riposte efficace contre le COVID-19. Pire, ces pays ont vu les effets néfastes de la délocalisation à outrance. Au point où la France compte dans les trois prochaines années relocaliser dans l’Hexagone la production du paracétamol. Un comble !

Le paracétamol fait son grand retour en France

Vous l’ignorez sans doute mais le paracétamol est l’une des molécules les plus prescrites et consommées en France, en Europe et même dans le monde entier. Ceci est dû au fait que cette molécule soit totalement dépourvue d’effets indésirables si consommée à doses prescrites.

Le paracétamol – Crédits photo : Flickr

Elle sert notamment à calmer les douleurs, c’est un faible antidouleurs. Le paracétamol sert également à baisser la température. C’est donc un anti-fiévreux. Malheureusement, du fait de la mondialisation, de la globalisation et au nom du capitalisme, le paracétamol a vu sa production exploser. Et ce au début des années 50. Suite à quoi pour faire face à la demande, les entreprises pharmaceutiques ayant suffisamment usé des brevets leur permettant de commercialiser la molécule, ont décidé de délocaliser sa production. Dans des pays où produire le paracétamol ne leur coûte presque rien.

Du coup, en France aujourd’hui plus aucun laboratoire pharmaceutique de renom ne produit du paracétamol. Seules quelques officines pharmaceutiques, en produisent de manière artisanale.

Le coronavirus a fait s’ouvrir une plaie

L’un des symptômes de l’infection au COVID-19 est la fièvre. Et pour stopper celle-ci rien de mieux en première ligne du paracétamol. Bémol ? Il n’y en avait qu’en stocks limités en France. Le pays a dû faire acheminer des cargaisons de cette molécule depuis l’étranger. Notamment de l’Inde et de la Chine. Pour suppléer ses hôpitaux.

Le paracétamol – Crédits photo : Pexels

La France a donc décidé au sortir du confinement, d’entériner une relocalisation de la production du paracétamol sur son territoire. L’idée est de retrouver son indépendance sanitaire.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici