fbpx
Accueil La Newsly Room Business Airbus et Boeing enregistrent des pertes monstres, des licenciements massifs sont à...

Airbus et Boeing enregistrent des pertes monstres, des licenciements massifs sont à prévoir

0
190
L'avion Boeing de la compagnie Lufthansa - Crédits photo : PxFuel

Le coronavirus poursuit son oeuvre dans un climat économique de plus en plus délétère. L’économie est à l’arrêt, les pays sont en récession, les populations sont confinées et même avant ce confinement le entreprises souffraient déjà des conséquences de la crise sanitaire que vit la planète. Désormais, les deux constructeurs aériens les plus connus du globe affichent des résultats dans le rouge, un climat d’incertitude se profile à l’horizon. Airbus et Boeing enregistrent des pertes rouges. Des licenciements sont prévus.

Airbus et Boeing sont dans le rouge, tout va mal

Alors que la moitié de l’année n’a même pas encore été atteinte, Airbus et Boeing affirment avoir perdu des centaines de millions d’euros de pertes cette année. Le deuxième trimestre de leur année fiscale respective s’annonce brûlant au point où des plans de restructuration sont à prévoir pour maintenir à flot lesdites entreprises.

Un avion Airbus A380 – Crédits photo : PxFuel

Dans le cas d’Airbus puisque c’est l’aviateur européen, on évoque des pertes de 480 millions d’euros. Dans le détail la firme a livré 122 avions depuis le début de l’année, soit 40 de moins qu’à la même période en 2019. Ce qui a plombé le chiffre d’affaires de la boite à 10,2 milliards d’euros.

Soit une baisse de 15 % sur un an. Et la courbe ne compte pas s’améliorer puisque des mesures sont en voie d’établissement par les gouvernements pour réguler et verdir le secteur de transport aérien au sortir de la crise du COVID-19.

Des plans de restructuration en vue

Tandis qu’Airbus annonce ses pertes, Boeing annonce un vaste plan de restructuration qui se conclura par le licenciement de pas moins de 10 000 salariés dans le monde. Dans le cas d’Airbus toujours, seuls 3 000 des 48 000 salariés Français de la firme ont bénéficié d’un chômage partiel avec 92 % de leurs revenus maintenus.

L’avion Boeing de la compagnie Air New Zealand – Crédits photo : PxFuel

Les autres sont tout bonnement en chômage technique avec un solde qui demeure confidentiel.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici