Accueil Santé La rougeole gagne du terrain, l’OMS se mobilise

La rougeole gagne du terrain, l’OMS se mobilise

Un hôpital - Crédits photo : Pixabay

Longtemps considérée comme maîtrisée, l’épidémie de rougeole qui secoue à nouveau le monde inquiète les autorités sanitaires au plus haut point. Avec des milliers de nouveaux cas diagnostiqués chaque jour la rougeole tue et est passée de stade d’épidémie à celui d’urgence sanitaire. A quoi est due cette recrudescence de l’incidence de la maladie ? Combien de personnes en sont atteintes à ce jour dans le monde ? Quelles peuvent en être les conséquences ?

Les zones les plus touchées du monde

Avec 364 808 nouveaux cas enregistrés dans le monde entre le 1er janvier et le 31 juillet 2019 par l’OMS, l’incidence de la rougeole a été multipliée par trois en l’espace d’une année. Ce qui est littéralement une explosion maligne en termes épidémiologiques. Les principaux foyers de cette nouvelle épidémie sont notamment l’Ukraine en Europe de l’Est, République démocratique du Congo et Madagascar en Afrique. L’Amérique du Sud est également concernée, même si le nombre de cas y est hautement marginal.

Quelles sont les conséquences ou complications de la rougeole ?

Vous devez savoir que la rougeole ne dispose d’aucun traitement curatif connu. Du coup, en général, si elle n’est pas prévenue, la complication ultime et inévitable est la mort. D’où l’urgence d’insister sur la prévention de la maladie qui passe par l’administration de deux doses d’un vaccin qui a fait ses preuves depuis des décennies.

Campagne de vaccination en Afrique par l’OMS – Crédits photo : Wikimedia Commons

Quelle est la réaction de l’OMS ?

Le travail de l’OMS à ce stade se résume à faire le décompte de nouveaux cas et à cloisonner les foyers de l’épidémie afin de stopper la propagation de la maladie. Car la rougeole est une maladie infectieuse hautement contagieuse. L’Organisation Mondiale de la Santé insiste également sur la prévention de la maladie, dans un contexte particulier où même dans les pays occidentaux les populations rechignent désormais à se faire vacciner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here