Accueil La Newsly Room Alzheimer : les siestes fréquentes pourraient être un signe précoce de la...

Alzheimer : les siestes fréquentes pourraient être un signe précoce de la maladie

geralt - Pixabay

Selon une étude récente, les siestes répétées et régulières pourraient être un signe précoce de la maladie d’Alzheimer. En effet, la maladie s’attaquerait à diverses zones du cerveau, notamment celles responsables de l’éveil en journée.

Un nouveau symptôme à ajouter à la liste déjà connue

Actuellement, les symptômes classiques de la maladie d’Alzheimer sont la confusion et les pertes de mémoire. Une nouvelle étude parue dans la revue Alzheimer’s and Dementia. Cette dernière annonce que le fait de faire des siestes en journée pourrait être un nouveau signe précoce de la maladie.

TioNegro14 – Pixabay

Jusqu’ici, les études tendaient à montrer que les siestes étaient dues au manque de sommeil provoqué par la maladie. D’autres publications affirmaient que c’était le manque de sommeil qui contribuait à la progression de la maladie d’Alzheimer.

Une dégénération ciblée

Dans cette nouvelle étude, il serait démontré que cette pathologie neurodégénérative s’attaquerait directement aux zones du cerveau responsables de l’état de veille en journée. De ce fait, le malade a tendance à somnoler plus régulièrement en journée et à faire des siestes de plus en plus souvent.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont mesuré l’accumulation de la protéine tau dans les zones concernées du cerveau. L’étude a porté sur 13 personnes décédées ayant été atteintes par la maladie d’Alzheimer ainsi que sur 7 autres, non touchées par la pathologie. Il a été mis en avant que le taux de protéine tau était bien plus important chez les premiers patients. Les trois zones cérébrales impliquées dans le contrôle de l’état de veille.

Jun Oh, co-auteur de l’étude a ainsi déclaré : « Cela signifie que le cerveau n’a aucun moyen de compenser, car tous ces types de cellules fonctionnellement liées sont détruits en même temps ». Des études complémentaires sont nécessaires pour encore comprendre le pourquoi du comment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here