Accueil International Fusillade d’El Paso : la mère du tireur avait prévenu la police...

Fusillade d’El Paso : la mère du tireur avait prévenu la police et s’inquiétait pour son fils

71
PublicDomainPictures - Pixabay

Le 3 août 2019, un jeune homme de 32 ans a fait 22 morts dans un supermarché d’El Paso, au Texas. Alors que l’enquête continue, la mère du tireur s’est exprimée. Elle aurait, bien avant la fusillade, prévenu la police de la détention d’armes à feu de son fils.

Une fusillade à motifs racistes

Le 3 août 2019, alors que le supermarché était pris d’assaut par des parents désireux d’acheter des fournitures scolaires, un homme est entré et a commencé à tirer sur les clients. Sa tuerie aura provoqué la mort de 22 personnes.

Passage de Trump à El Paso

Après son crime, le jeune homme de 21 ans est parti et s’est rendu de lui-même à la police. Une exploration de ses réseaux sociaux a révélé un manifeste posté par le tireur quelques jours plus tôt, dans lequel il indiquait estimer une invasion hispanique du Texas. Cependant, il est possible que cet incident aurait pu être évité si les mises en garde de la mère du tireur avaient été davantage prises au sérieux.

Un signalement sans suite

Plusieurs semaines avant la fusillade, la mère du tireur a appelé la police. La raison ? Elle s’inquiétait de la possession d’armes à feu de son fils. Elle a également mis en avant son manque de maturité ainsi que d’expériences dans le maniement desdites armes. Selon les derniers résultats de l’enquête, un agent de police lui a simplement répondu que son fils ne faisait rien d’illégal. La conversation s’était close sans qu’aucune information supplémentaire ne soit recueillie.

Il est difficile de dire, si oui ou non, les agents sont à blâmer, dans le sens où de nombreuses personnes aux États-Unis possèdent des armes à feu. En outre, le jeune homme était effectivement dans la légalité et rien ne pouvait encore justifier une intervention de la police.

Source :

Le Figaro