Accueil La Newsly Room Manifestation des livreurs Deliveroo à Paris

Manifestation des livreurs Deliveroo à Paris

Pixabay - KaiPilger

Samedi soir, des dizaines de livreurs se sont réunis à Paris, place de la République. L’origine du malaise ? Une rémunération jugée trop basse pour un travail pénible. Les protestataires demandent ainsi une rémunération de 20 euros de l’heure.

Une nouvelle grille tarifaire jugée désavantageuse

Deliveroo a récemment publié une nouvelle grille tarifaire pour ses livreurs. Selon ces derniers, cette mise à jour serait largement désavantageuse financièrement parlant.
En effet, en fonction des villes, la rémunération de base d’une course était auparavant fixée entre 4 et 4,5 euros. Aujourd’hui, ce seuil a baissé et les livreurs à vélo peuvent accepter des livraisons à 2,50 euros.

En octobre 2018, les livreurs protestaient déjà contre leurs conditions de travail.

En outre, si les contestataires demandent une rémunération de 20 euros de l’heure, c’est également pour payer les taxes liées à leur statut d’autoentrepreneur. Ainsi, ces dernières ne sont pas décomptées directement de leur salaire (comme cela est le cas d’un salarié) et nécessitent une déclaration mensuelle ou trimestrielle de l’autoentrepreneur.

Des courses longues peu rentables

Le temps de trajet n’est actuellement pas compté dans une livraison Deliveroo. De ce fait, les plus longues sont souvent largement moins rentables qu’une succession de courses courtes. Les manifestants demandent ainsi qu’un « compteur » leur soit installé afin que — comme les taxis — ils puissent bénéficier d’une meilleure rémunération en cas de longue distance parcourue.

Selon Deliveroo, la nouvelle grille de tarification est en réalité plus juste et permet une hausse de la rémunération de 54 % des commandes. Un point de vue que ne partagent pas ses détracteurs.
Afin de donner plus d’impact à leur manifestation, les contestataires ont décidé de bloquer certains restaurants de la Place de la République. L’opération sera renouvelée ce samedi 10 août. Par ailleurs, une autre action aura lieu ce mercredi entre 12 h et 15 h. Les livreurs prévoient de ne plus accepter de commande durant ce laps de temps.

Source :

BFMTV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here