Accueil Business Marché du smartphone en crise : nouvelle année de déficit en vue,...

Marché du smartphone en crise : nouvelle année de déficit en vue, les ténors stagnent quand les concurrents explosent leurs ventes

84
Analyse du marché des smartphones - Crédits photo : Max Pixel

Devenu en l’espace de quelques années le pré-carré des marques asiatiques, le marché du smartphone a connu une mue à peine croyable qui laisse marginaux les ténors d’antan tout en portant vers le haut des marques jadis sous-cotées et originaires de Chine. Cependant une constante demeure, il se vend désormais beaucoup moins de smartphones qu’auparavant. Dans quel état se trouve le marché du smartphone ?

L’état des lieux du marché du smartphone

D’après les données fournies par IDC datant du 31 juillet dernier voici en termes de volumes de ventes les cinq plus gros vendeurs de smartphones au monde : Samsung, Huawei, Apple, Xiaomi, OPPO et les autres.

Un classement qui ne compte donc désormais plus que deux ténors : Samsung et Apple. Mais pour combien de temps encore ? Puisque d’une part le sud-coréen n’est désormais plus que porté par ses terminaux entrée et milieu de gamme (Galaxy A et M/J), les Galaxy S et Note ayant du mal à trouver preneur. Et d’autre part Apple dont la politique tarifaire n’a de cesse de surprendre vend dorénavant bien moins d’appareils que par le passé.

Les volumes de vente de smartphones au second trimestre 2019 – Crédits photo : Newsly

Au total, le marché s’attend à écouler ce second trimestre fiscal 334 millions de smartphones. Soit une baisse de 9 millions d’unités par rapport à la même période en 2018. Dans le détail Samsung s’en sortirait globalement bien avec 75 millions d’unités vendues, contre 71,5 millions l’an dernier. Sans grosse surprise également et malgré les sanctions américaines, Huawei tire son épingle du jeu avec une écrasante croissance de ses ventes, passant de 53 millions d’unités à 58 millions écoulées durant ce second trimestre fiscal. Toutefois c’est le cas Apple qui donne le plus matière à réflexion.

La marque à la Pomme aura réussi à écouler ce second trimestre 33,8 millions d’iPhone, soit ne baisse de presque 20 % par rapport à l’an dernier à la même période. Cependant c’est en comparaison à Xiaomi et ses 32,3 millions de Mi vendus que la situation inquiète. Après s’être fait damé le pion par Huawei l’an dernier Apple pourrait également être devancé par Xiaomi, qui le talonne de très près.

Parts de marché et croissance du marché du smartphone en 2019 – Crédits photo : Newsly via IDC

Suivi par OPPO qui mène également une violente offensive face aux géants du marché. La marque chinoise a réussi à écouler la bagatelle de 29,5 millions de terminaux. Elle serait donc elle aussi tout près de faire mal à la Pomme. Autre remarque assez pertinente, les grands noms de l’électronique ont définitivement déserté le Top 5 mondial des vendeurs de smartphones. Sony, LG, Asus, Motorola, réussissent même à dévisser au-delà du Top 10. Une situation impensable il y a 10 ans.

Quelles raisons expliquent cette situation ?

Deux raisons peuvent expliquer la situation chaotique du marché des smartphones. D’une part le manque d’innovations.

Car en effet, si chaque année l’on a bien droit à des smartphones plus puissants, il ne s’agit en fait que de gains anecdotiques qui n’ont pas de réelle incidence sur l’usage que l’on a du smartphone au quotidien. Sur le plan du design, la guerre est désormais menée sur deux fronts : la réduction des bordures et un moyen de cacher le capteur photo frontal. La recherche stagne et les réelles révolutions dignes de ce nom se font rares.

Les smartphones désormais plus coûteux que nos loyers – Crédits photo : PxHere

La seconde raison est bien évidemment relative au prix car en effet difficile d’expliquer à un client qu’il devra débourser plus pour acquérir un smartphone 5 % plus puissant que sa précédente génération mais 20, voire parfois dans le cas d’Apple, 30 % plus cher que l’ancien modèle. Tout en conservant la même apparence. Il y a deux ans le palier symbolique de 1 000 euros fut même franchi et depuis lors la pilule a du mal à passer.

De plus, le marché a été inondé par des produits chinois dont le rapport qualité-prix bien plus catholique a torpillé les espoirs de croissance des géants d’antan. 2020 serait elle aussi d’après les prédictions une année noire et bien pire pour le marché des smartphones.

Source :

IDC