Accueil La Newsly Room International Le gouvernement américain envoie un système de missiles au Moyen-Orient

Le gouvernement américain envoie un système de missiles au Moyen-Orient

148
Source : Pxhere. Le gouvernement américain lance des navires de guerre en Iran.

Les États-Unis ont envoyé un système de missiles de défense aérienne et un navire de guerre au Moyen-Orient, dans un contexte de tension croissante avec l’Iran. L’USS Arlington, qui transporte des véhicules et des avions, va rejoindre le groupe de frappe USS Abraham-Lincoln dans le Golfe, ont annoncé les responsables.

Les bombardiers américains B-52 sont également arrivés sur une base au Qatar, a indiqué le Pentagone. Il a ajouté que ces actions répondaient aux menaces d’opérations éventuelles de la part de l’Iran contre les forces américaines dans la région. Le gouvernement américain a donné peu d’informations sur la nature exacte de la menace signalée, ce que l’Iran a qualifié de non-sens.

Qu’est-ce que les Américains ont dit ?

Vendredi, le Pentagone a déclaré que les États-Unis ne cherchaient pas un conflit avec l’Iran, mais que Washington était prêt à défendre les forces et les intérêts américains dans la région. Le ministère de la Défense continue de surveiller de près les activités du régime iranien.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant cette nouvelle :

Le système Patriot, qui pourrait lutter contre les missiles balistiques, les missiles de croisière et les avions perfectionnés, était également déployé en cas d’attaque éventuelle. Des responsables ont déclaré que l’USS Arlington devait déjà se rendre dans la région, mais son déplacement a été avancé pour fournir des capacités de commandement et de contrôle améliorées.

Quel est l’état des relations américano-iraniennes ?

L’année dernière, le président américain, Donald Trump, s’est retiré unilatéralement d’un accord  nucléaire historique que les États-Unis et d’autres pays avaient conclu avec l’Iran en 2015. En vertu de cet accord, l’Iran avait accepté de limiter ses activités nucléaires sensibles et de permettre à des inspecteurs internationaux d’obtenir un allégement des sanctions.

Et le mois dernier, la Maison Blanche a annoncé qu’elle mettrait fin aux sanctions pour cinq pays, dont la Turquie, la Corée du Sud et la Chine.

Source :

BBC