Accueil La Newsly Room Economie L’économie mondiale confrontée à un moment délicat

L’économie mondiale confrontée à un moment délicat

24
PARTAGER
Source : Pixabay. L'économie mondiale risque un ralentissement.

Un haut fonctionnaire du FMI a indiqué que l’économie mondiale fait aujourd’hui face à des situations difficiles. Gita Gopinath a déclaré que, même si elle ne prédit pas de récession mondiale, il existe de nombreux risques. Le FMI a publié son évaluation régulière des perspectives de l’économie mondiale, qui prévoit une croissance mondiale de 3,3 % cette année et de 3,6 % en 2020.

Ce serait une croissance plus lente que l’an dernier et, pour 2019, un déclassement par rapport prévisions précédentes. La révision à la baisse de 0,2 point de pourcentage pour la croissance mondiale est largement répandue. Les économies développées touchées incluent la zone euro, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Une reprise précaire

La baisse des prévisions reflète un ralentissement à la fin de 2018. Le FMI prévoit d’ailleurs que cette tendance va se poursuivre au premier semestre de cette année. Après cela, la croissance devrait s’accélérer, avec un élan supplémentaire qui se poursuivra l’année prochaine.

Ci-dessous les détails de cette nouvelle en anglais :

Mais Madame Gopinath a qualifié cette reprise de précaire. Elle a dit que cela dépend de la reprise dans plusieurs pays en développement, notamment l’Argentine et la Turquie. Elle s’attend également à une reprise partielle dans la zone euro. Les États-Unis devraient toutefois ralentir davantage, avec une hausse d’un peu moins de 2 % l’année prochaine.

Anticiper les perturbations

Gopinath met en garde contre certains risques. La première menace qu’elle a mentionnée est la possibilité que les tensions commerciales mondiales se manifestent à nouveau et se propagent dans de nouveaux domaines.

Elle fait référence à l’industrie automobile en particulier, un domaine dans lequel le président Trump envisage de nouvelles taxes sur les produits importés. Cela, suggère-t-elle, pourrait entraîner d’importantes perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales. Elle a aussi indiqué les risques associés au Brexit. Les prévisions pour le Royaume-Uni sont basées sur l’attente d’une sortie ordonnée, avec un accord. Un Brexit sans accord serait plus coûteux.

Source :

BBC