Accueil La Newsly Room Business Les stars des médias sociaux acceptent de dévoiler si elles sont payées...

Les stars des médias sociaux acceptent de dévoiler si elles sont payées pour une annonce

38
PARTAGER
Source : Pixabay. Les stars des réseaux sociaux doivent révéler leur revenu.

Seize stars des réseaux sociaux, dont les chanteuses Ellie Goulding et Rita Ora, les mannequins Rosie Huntington-Whiteley et Alexa Chung, et la bloggeuse Zoella ont accepté de modifier leur mode de publication en ligne. Elles devront clairement indiquer s’ils ont été payés ou s’ils ont reçu des cadeaux lorsqu’ils publient une annonce.

Il en résulte des avertissements de l’Autorité de la concurrence et des marchés selon lesquels leurs postes pourraient enfreindre le droit de la consommation. Les annonces en ligne peuvent stimuler les marques, mais peuvent aussi induire en erreur les consommateurs. Cette institution n’a pas déterminé si les influenceurs ont enfreint le droit de la consommation, mais ils ont tous déclaré vouloir modifier leurs pratiques à la suite d’une enquête.

L’analyse de la situation

Par ailleurs, si ces stars ne respectent pas ces dispositifs, elles peuvent être traduites en justice. Habituellement, lorsque des célébrités publient une annonce sans préciser qu’elles sont payées pour le faire, un organisme régulateur leur avertit.

Voici les détails de cette nouvelle en anglais :

D’ailleurs, cette autorité peut parfaitement prendre des mesures à l’encontre des personnes en cas de non respect de cette mesure. Les stars des médias sociaux vont donc devoir indiquer si elles obtiennent une rémunération après chaque publication.

Quelles sont les règles ?

Les influenceurs doivent clairement identifier le contenu payé ou pour lequel ils ont reçu des cadeaux. Ces derniers ont aussi l’obligation de mettre en évidence ces informations au début de leur annonce.

Même les cadeaux qui sont faits sans obligation de poster à leur sujet par la suite doivent être déclarés s’ils apparaissent dans le contenu des médias sociaux. De plus, il ne suffit plus que les influenceurs déclarent les entreprises pour lesquelles ils travaillent dans leur profil. Chaque publication doit être traitée isolément et toutes les relations de contenu payant ou commerciales devront être déclarées.

Source :

BBC