Accueil La Newsly Room International Angela Merkel : l’Allemagne doit assumer une plus grande responsabilité mondiale

Angela Merkel : l’Allemagne doit assumer une plus grande responsabilité mondiale

12
PARTAGER
Source : Pixabay. Angela Merkel veut renforcer la position de l'Allemagne au niveau international.

En 2019, l’Allemagne assumera une plus grande responsabilité internationale et devra défendre ses convictions, a promis Angela Merkel lors d’un discours annuel. La chancelière allemande a déclaré que les anciennes certitudes concernant la coopération internationale avaient subi des pressions,faisant allusion à la tension des relations américano-allemandes.

Cette année, le président américain et la chancelière se sont affrontés sur des questions de politique intérieure et extérieure de l’Allemagne. Le discours du Nouvel an de Mme Merkel a été diffusé intégralement lundi. Au cours de l’année écoulée, la chancelière a été l’un des principaux défenseurs du multilatéralisme, à la différence de la politique étrangère de Donald Trump.

Plus de place pour l’Allemagne sur la scène mondiale

Mme Merkel a expliqué que dans leur propre intérêt, ils doivent assumer davantage de responsabilités. Elle a averti que des problèmes mondiaux tels que le changement climatique, les migrations et le terrorisme ne pouvaient être résolus seuls.

Voici les détails de cette annonce en anglais :

En prenant un siège temporaire au Conseil de sécurité de l’ONU en 2019 et 2020, l’Allemagne ferait pression pour des solutions mondiales, a affirmé la chancelière allemande. Mme Merkel, qui quittera ses fonctions en 2021, s’est engagé à accroître les dépenses du pays en matière d’aide humanitaire et de développement, ainsi qu’à la défense.

Les problèmes politiques en Allemagne

Mme Merkel a aussi abordé le profond clivage politique dans le pays reconnaissant que son gouvernement avait laissé tomber les citoyens,mais appelant à la solidarité et à la coopération. Elle a expliqué qu’ils ne maîtriseront les défis de notre époque que s’ils restent unis et collaborent avec les autres.

Cette année, la chancelière a évité le quasi-effondrement de son gouvernement de coalition contre les rangs des migrants, ce qui explique que l’Allemagne ait accepté plus d’un million de migrants et de réfugiés en 2015. Après les piètres résultats de son parti aux élections régionales de cette année, Mme Merkel a annoncé qu’elle allait se retirer de la présidence du parti, un poste qu’elle occupe depuis 18 ans.

Source :

BBC