Accueil La Newsly Room Géopolitique Melania Trump appelle au licenciement de Mira Ricardel, conseillère à la sécurité...

Melania Trump appelle au licenciement de Mira Ricardel, conseillère à la sécurité nationale

227
PARTAGER
Source : Pixabay. Melania Trump essaie de faire licencier un personnel de la Maison Blanche.

La première dame des États-Unis, Melania Trump, a appelé au licenciement d’un des principaux collaborateurs du président américain en matière de sécurité nationale. Mme Trump s’est disputée avec Mira Ricardel, conseillère adjointe à la sécurité nationale, lors de sa tournée en Afrique en octobre, ont rapporté les médias américains.

Le bureau de la première dame est d’avis qu’elle ne fasse plus partie de l’équipe de Trump, a déclaré sa porte-parole. La Maison Blanche et le Conseil national de sécurité n’ont pas encore commenté cette nouvelle. Cette déclaration intervient alors que les médias américains ont annoncé que M. Trump envisageait de renvoyer le chef d’état-major de la Maison Blanche, John Kelly, ou le secrétaire du département de la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen.

Pourquoi une telle décision ?

En tant que conseillère adjointe pour la sécurité nationale, Mme Ricardel a siégé au sein du Conseil de sécurité nationale sous la supervision de John Bolton au cours de ces sept derniers mois. Selon les médias locaux, Mme Trump et Ricardel auraient eu une dispute lors du voyage de la première dame en Afrique le mois dernier.

Voici les détails de cette affaire en anglais :

Les raisons de cette dispute seraient les places des deux femmes dans l’avion. Lors de son voyage, Mme Trump a confié, lors d’une rare interview, qu’il y avait des personnes à la Maison Blanche en qui elle n’avait pas confiance.

Les conséquences de ces déclarations

Les machinations en coulisses et les coups de poignard officieux n’ont rien de nouveau dans cette administration. Depuis son inauguration, diverses factions se disputent la suprématie politique dans l’aile ouest.

Ce qui est différent cette fois-ci, c’est que le bureau de la première dame a décidé d’attaquer un membre du personnel de la Maison Blanche à titre informatif et sans équivoque. Les femmes des présidents américains se sont toujours impliquées dans les problèmes de personnel à la Maison Blanche. Cette situation pourrait détériorer encore plus la situation de Trump, ou au contraire l’améliorer.

Source :

BBC