Accueil La Newsly Room Géopolitique Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, invite le pape François à Pyongyang

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, invite le pape François à Pyongyang

93
PARTAGER
Source : Pixabay. La Corée du Nord invite le pape François à visiter le pays.

La situation de la Corée du Nord semble s’améliorer de jour en jour. Après les sommets avec les dirigeants américains et sud-coréens, le leader de la Corée du Nord Kim Jong-un a invité le pape François à se rendre dans le pays, selon ce qu’ont confirmé les autorités de la Corée du Sud.

L’invitation à visiter Pyongyang sera transmise par le président sud-coréen Moon Jae-in, qui se rendra au Vatican la semaine prochaine dans le cadre d’un voyage en Europe. Aucun pape n’a jamais visité la Corée du Nord, même si le pape Jean-Paul II a reçu une invitation une seule fois.

Pas de relation diplomatique formelle

La Corée du Nord et le Vatican n’entretiennent pas une relation diplomatique formelle. Au cours de l’entretien avec le pape François, M. Moon va transmettre le message du président Kim Jong-un, à savoir son intention d’inviter le pape à Pyongyang.

Ci-après les détails de cette invitation en anglais :

L’invitation est le dernier geste réconciliateur de la Corée du Nord. M. Kim a tenu un sommet sans précédent avec le président américain Donald Trump, au début de l’année. Trois autres sommets ont également eu lieu cette année. En 2000, le père de Kim Jong-un, Kim Jong-il, a invité le pape Jean-Paul II à se rendre en Corée du Nord. Mais la visite n’a jamais eu lieu.

Le Nord a-t-il la liberté de religion ?

Selon un rapport, le Vatican a insisté sur le fait qu’une visite du pape n’aurait lieu que si les prêtres catholiques étaient acceptés en Corée du Nord. La constitution nord-coréenne promet « un droit à la foi » et des églises contrôlées par le gouvernement existent dans le pays.

Cependant, selon un activiste des droits de l’homme, tout cela n’était qu’un mensonge. Arnold Fang, un chercheur à l’Amnesty International, a déclaré qu’en réalité il n’y a pas de liberté de religion en Corée du Nord. Un rapport de l’ONU de 2014 a révélé que les chrétiens étaient victimes de persécutions s’ils pratiquaient leur religion en dehors d’églises contrôlées par l’État.

Source :

BBC