Accueil La Newsly Room Géopolitique La Corée du Nord accepte enfin de fermer un site de missiles

La Corée du Nord accepte enfin de fermer un site de missiles

126
PARTAGER
Source : Pixabay. La Corée du Nord accepte le démantèlement d'un site de lancement de missiles.

Le président nord-coréen Kim Jong-un a accepté de fermer l’un des principaux sites de test et de lancement de missiles du pays, a confirmé le président de la Corée du Sud, Moon Jae-in. Après un sommet à Pyongyang, les deux dirigeants ont convenu d’un moyen de parvenir à la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Kim Jong-un a décrit l’accord comme une étape majeure vers la paix entre les deux pays. M. Kim a également déclaré qu’il espérait se rendre prochainement à Séoul. Il serait donc le premier dirigeant nord-coréen à faire un tel voyage.

Les détails de cet accord de dénucléarisation

Le thème principal du sommet a été la question de la dénucléarisation. Alors que les États-Unis et la Corée du Nord ont convenu de la fermeture de tous les sites, M. Kim n’a pas été d’accord avec cette décision. Ainsi, les négociations ont été stoppées.

Découvrez ci-dessous les détails de cette nouvelle en anglais :

Pyongyang cherche maintenant à reconfirmer son engagement. M. Moon a déclaré que Kim Jong-un a accepté de fermer définitivement le site d’essai de Tongchang-ri. De plus, il a été convenu que des contrôleurs indépendants seront autorisés à vérifier le démantèlement du site. Tongchang-ri est la principale installation de lancement de missiles de la Corée du Nord depuis 2012.

Qu’en est-il des relations Nord et Sud ?

Les deux pays ont également progressé dans leurs relations, annonçant des plans pour relier leurs chemins de fer, autoriser davantage de réunions pour les familles séparées par la guerre et coopérer dans le domaine des soins de santé.

Le dirigeant sud-coréen a invité Kim Jong-un à visiter son pays. Cette visite devrait avoir lieu avant la fin de cette année. Ils cherchent également à organiser les Jeux olympiques d’été de 2023 ensemble. Le ministre de la Défense du Sud et le chef de l’armée nord-coréenne ont aussi signé un accord visant à réduire les tensions militaires.

Source :

BBC