Accueil La Newsly Room Alcoolisé, il tente d’enlever une fillette après le feu d’artifice du 14...

Alcoolisé, il tente d’enlever une fillette après le feu d’artifice du 14 juillet

366
PARTAGER
Source : Free-Photos - Pixabay

Le 14 juillet, après un feu d’artifice, un homme a tenté d’enlever une petite fille de 10 ans. Heureusement, cette dernière ne s’est pas laissé faire et a hurlé, alertant les passants. L’homme a été rapidement immobilisé par des témoins, embarqué par la police et placé en garde à vue.

Il profitait de la dispersion de la foule

Après le feu d’artifice du 14 juillet, à Royan (en Charente-Maritime), la foule s’est naturellement dispersée. C’est à ce moment-là qu’un homme a tenté d’enlever une petite fille de 10 ans, venue elle aussi profiter de l’événement avec sa mère qui marchait devant. Surprise et apeurée, la fillette a eu le réflexe de hurler, alertant sa maman ainsi que les passants aux alentours. En effet, il y avait encore beaucoup de monde sur la place, quand la tentative d’enlèvement a eu lieu.

Source : Pexels – Pixabay

Certains passants ont agi immédiatement et ont extrait l’enfant de l’homme, tandis que d’autres immobilisaient ce dernier. Une fois celui-ci maîtrisé, les passants ont prévenu la police. La petite fille va bien physiquement, mais elle a été choquée par la tentative d’enlèvement. Elle a été entendue par la police.

Connu par la police pour son addiction

L’homme n’a opposé aucune résistance quand les passants se sont précipités sur lui pour permettre à la fillette de s’enfuir vers sa mère. Il s’est également complètement laissé faire quand les forces de l’ordre sont intervenues et l’ont embarqué. Il a tout de suite été placé en garde à vue.

Source : Hans – Pixabay

Lors de son arrestation, l’homme était sous l’emprise d’alcool et était connu des services de police pour son addiction. En revanche, il n’était absolument pas signalé pour des infractions d’ordre sexuel. Placé en garde à vue, il a été entendu le dimanche 15 juillet par les enquêteurs, qui souhaitent comprendre ses motivations.

Source :

Sud Ouest