Accueil La Newsly Room La kétamine pourrait guérir la dépression en quelques minutes

La kétamine pourrait guérir la dépression en quelques minutes

913
PARTAGER
Source : StockSnap - Pixabay

La dépression et ses symptômes relèvent de la pathologie. Ils mettent du temps à être traités et soignés et peuvent entraîner un grand mal-être chez la personne qui en souffre. La kétamine est une substance dont la consommation humaine est largement interdite, mais que l’on utilise comme anesthésiant pour les animaux (et notamment les chevaux). Selon une récente étude, cette substance (administrée en intraveineuse) pourrait réduire en quelques minutes les symptômes de la dépression.

Une rémission rapide et durable

Cette nouvelle recherche a été menée au sein de l’université de l’Illinois à Chicago. Ses participants souffraient de dépression et ne répondaient pas positivement aux différents traitements à base d’antidépresseurs. En se voyant administrer de la kétamine, ils ont constaté une réduction quasi immédiate de leurs symptômes dépressifs.

Source : Free-Photos – Pixabay

La rémission semblait être totale et – surtout – durable dans le temps. Ainsi, les effets de la kétamine se sont maintenus pendant une semaine après la première injection.

La dépression provoquée par la protéine G ?

Généralement, les antidépresseurs mettent beaucoup de temps (des semaines, voire des mois) avant de véritablement agir sur les symptômes. La guérison est très lente. Dans le cas d’une dépression sévère, les traitements classiques n’empêchent pas les tentatives de suicide, étant donné que le temps demandé pour obtenir des résultats est trop important.

La dépression peut être provoquée (en partie) par l’accumulation de la protéine G dans le cerveau. Les antidépresseurs ont pour rôle de la détruire, mais cela demande de la patience. Or, avec la kétamine, cette destruction est extrêmement rapide, d’où la rémission durable.

Source : StockSnap – Pixabay

Cette découverte pourrait potentiellement permettre aux médecins de travailler sur des nouveaux traitements à base de kétamine ou de la molécule qui permet une destruction rapide de la protéine. Les syndromes de dépression avancés et graves pourraient ainsi être soignés et contrôlés beaucoup plus rapidement.

En France, en 2010, on estimait que 7,5 % des 15-85 ans avaient vécu un épisode dépressif. Les femmes seraient deux fois plus touchées que les hommes.