Mindfulness: la méditation de pleine conscience comme palliatif aux antidépresseurs

172
PARTAGER
Mindfulness: la méditation de pleine conscience

Les rechutes de dépression écartées grâce à la mindfulness

Au moins la moitié des personnes ayant souffert de dépression est susceptible de faire une rechute, avec un risque accru dans les deux années qui suivent le dernier épisode dépressif. Selon une étude publiée le 21 avril 2015 dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet , la Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience ou TCBPC (en anglais : Mindfulness-Based Cognitive Therapy, MBCT) serait une excellente alternative aux antidépresseurs.

Une technique de méditation prometteuse

Au cours de cette étude britannique, quelques centaines de patients ayant souffert d’au moins trois épisodes dépressifs majeurs dans leur vie ont été divisés en deux groupes : l’un a pratiqué la MBCT, l’autre a été traité par antidépresseurs. A l’issue d’un suivi de deux ans, les deux traitements se sont avérés positifs, sans que l’un ne montre une supériorité par rapport à l’autre en termes d’efficacité. Applicable à un très large panel de patients, la Mindfulness offre donc une voie d’issue pour les personnes qui souhaitent pouvoir se passer de médicaments tout en minimisant les répercussions.

Mindfulness: la méditation de pleine conscience

Crédit photo: Wikimedia – Filosofias filosoficas

Un système de défense naturel du corps et de l’esprit

À l’arrêt des antidépresseurs, certaines émotions jusqu’alors en «hibernation», engourdies par la molécule chimique, sont susceptibles de réapparaître. On sait de longue date que les pratiques méditatives ont des effets bénéfiques sur le cerveau : elle activent la sécrétion dopaminergique, la production de sérotonine et d’endorphines, permettant une meilleure stabilité émotionnelle et favorisant la connectivité cérébrale.

Alliant coutumes philosophiques orientales et pratiques de méditation bouddhistes, la Mindfulness est une belle rencontre entre tradition et modernité. En pratique, elle est composée d’exercices de respiration, de méditation et de relaxation qui visent à éliminer les pensées parasites envahissant les personnes anxieuses (exemple : “j’aurai dû faire (ou dire) ceci ou cela”). On met en quelque sorte son cerveau en mode «pause» et l’on puise dans les ressources du corps et des sens pour diriger ses pensées, émotions et sensations (le monde intérieur) sur l’essentiel et surtout, sur l’instant présent.

Le but, qui peut être atteint relativement rapidement, est d’éradiquer toute forme d’anticipation des événements ou de rumination mentale, de mauvaises pensées et autres émotions néfastes afin de redistribuer son énergie à bon escient. C’est ainsi qu’au fil des entraînements, les situations (agréables comme désagréables) sont perçues autrement qu’à l’accoutumée :

  • les comportements s’ajustent, permettant une concentration et une réflexion accrues
  • les décisions sont prises avec plus de discernement
  • les réactions aux événements sont vécues de manière plus rationnelle

Avec une conscience plus neutre, on évite à son esprit de tomber dans une détresse incontrôlable, instigatrice de mal-être, de dépression, de troubles anxieux et autres troubles psychopathologiques. Véritable travail sur l’esprit, cette thérapie permet de libérer naturellement celui-ci des mécanismes automatiques destructeurs pour un meilleur confort de vie !

Pour trouver un praticien MBCT près de chez vous, rendez-vous sur l’annuaire du site de l’Association pour le Développement de la Mindfulness (ADM).

Crédit photo principale : Wikimedia – Luca Galuzzi (Lucag)

  • Bonjour Karen.
    Votre excellent article souligne l’importance du mental dans la maladie en général, la dépression dans ce cas précis. L’Ayurvéda apporte un plus à ce sujet.
    Pour plus de détails, visitez mon blog : http://la-voie-de-l-ayurveda.com/le-regard-de-layurveda-sur-la-depression/

    Bon dimanche
    JC

  • “la Mindfulness est une belle rencontre entre tradition et modernité”

    Bonjour,
    J’ai un peu de mal à comprendre à discerner la modernité dans la technique Mindfullness. La méditation classique a déjà vocation à faire le vide sur soi, où est donc la nouveauté ?

    Bonne journée,