Accueil La Newsly Room Poignardée par son ex, elle l’avait déjà signalé trois fois aux forces...

Poignardée par son ex, elle l’avait déjà signalé trois fois aux forces de l’ordre

470
PARTAGER
Source : Amort1939 - Pixabay

Samedi soir, une jeune femme a été violemment agressée et poignardée par son ex-compagnon. L’incident s’est passé en pleine rue, sous les yeux de sa fille de 13 ans. Actuellement, la victime est toujours hospitalisée. Elle avait déjà porté plainte trois fois pour harcèlement et violences.

Il était censé quitter le territoire

De ce que l’on sait, l’homme – d’origine algérienne – avait un titre de séjour. Après une condamnation pour violences et d’autres pour des vols, il faisait l’objet d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Le préfet avait pris cette décision, estimant que l’éloignement éviterait une montée de violence trop extrême et serait ainsi plus judicieux.

Source : ninocare – Pixabay

Cependant, cela n’a pas empêché ce dernier de poignarder violemment son ex-compagne âgée de 34 ans, devant sa fille de 13 ans, en pleine rue. Il a été interpellé à peine trois heures après les faits et placé en garde à vue. Il a avoué tout de suite son méfait, mais il n’a montré aucun signe de regret.

Il avait été relâché le 15 juin pour vice de forme

À la base, l’homme avait été arrêté le 11 juin pour vol. Cependant, il a été relâché le 15 juin, car la police n’avait pas eu le temps de transmettre la demande de prolongation de la rétention. En effet, lors de son arrestation, l’agresseur s’est montré très violent et les policiers ont dû l’immobiliser avant de prévenir le préfet. Ils n’ont pu le faire qu’une heure et demie plus tard, ce qui a suffi pour retarder les procédures.

Source : Free-Photos – Pixabay

Moins de dix jours après sa libération, l’homme s’en prenait à son ex-compagne. Elle avait rencontré Marlène Schiappa en novembre dernier. Cette dernière avait ainsi demandé à ce que les procédures soient accélérées pour la sécurité de la jeune femme et de ses trois enfants. Depuis hier après-midi, Marlène Schiappa devait être au chevet de la victime.

Source :

BFMTV