Accueil La Newsly Room Economie La Suisse : un excédent budgétaire qui fait rêver…

La Suisse : un excédent budgétaire qui fait rêver…

149
PARTAGER
Drapeau de la Suisse sur le territoire du pays. Source : Wikimedia Commons, GFDL

En tant que bons Franco-Français, nous nous focalisons sur l’actualité politique de notre pays… Et cela se comprend ! Or, la dette publique est chez nous abyssale, avec des budgets toujours votés en déséquilibre malgré des camouflages comptables plus ou moins ridicules. Si on a accusé la plupart des candidats aux présidentielles de 2012 et 2017 de prendre trop modèle sur l’Allemagne, il faudrait aussi s’intéresser à la Suisse… avec des excédents budgétaires remarquables.

De belles performances budgétaires

« Qu’est-ce qu’être riche ? » Beaucoup répondront qu’il s’agit d’avoir (à titre individuel) des millions. D’autres diront qu’il suffit de dépenser moins d’argent que ce qu’on gagne. Alors, que dire quand les deux éléments sont au rendez-vous… ? Ce pourrait être le cas de la Suisse, comme on pourrait le croire de prime abord dans cette vidéo :

De fait, la Suisse est un pays industrialisé riche, avec des dépenses publiques maîtrisées et des ressources fiscales raisonnables qui permettent de maintenir la croissance économique sur le long terme tout en conservant un budget en équilibre. Un b.a.-ba politique que de nombreux États de la planète ont pourtant bien du mal à mettre en œuvre ! Et c’est d’autant plus difficile d’inverser la tendance que l’on réagit tard en partant avec un gros handicap : une dette monstrueuse, qui pèse sur les générations à venir et dont le remboursement grève encore les budgets de chaque exercice…

La Suisse, un modèle ?

Au micro de RTL, interrogé par Yves Calvi, le journaliste François Lenglet n’a pas manqué de prendre l’exemple de la Suisse, une nation voisine, en matière budgétaire. En 2017, la contrée helvétique avait enregistré un excédent budgétaire fédéral supérieur à 9 milliards de francs suisses. Or, pour rembourser une dette, rien ne vaut d’avoir un budget nettement positif. En outre, même en l’absence de dettes, il est bon d’avoir de la trésorerie pour voir venir. Les dernières crises économiques l’ont une nouvelle fois montré… Voici la vidéo de cette intervention :

La Suisse avait déjà enregistré des excédents budgétaires pour 2016. Mais ceux de 2017 sont encore plus importants, avec une croissance de l’ordre d’un tiers. Cela suffit à manifester une dynamique budgétaire pour le moins très saine, avec pourtant une politique fiscale moins haussière que celle menée en France et ailleurs…

La Confédération helvétique n’a pas connu de déficit budgétaire depuis le début de ce millénaire : une vraie prouesse à l’échelle européenne ! En parallèle, depuis l’an 2000, la croissance du PIB suisse serait de l’ordre de… 42 % (contre 30 environ pour la France et l’Allemagne). Un bond tout simplement prodigieux. Rappelons qu’en Suisse le « frein à l’endettement » a été introduit dans la constitution fédérale en 2003. Actuellement, la dette publique suisse ne compte plus que pour 30 % du PIB (contre 100 en France), un chiffre qui baisse d’année en année (pour nos amis helvètes, pas nous… !). Mais cela n’empêche malheureusement pas de trop nombreux Suisses de déverser leurs ordures dans l’Hexagone…

Source :

RTL