Accueil La Newsly Room Magnanville : une femme fichée S détenait près de 2 000 noms...

Magnanville : une femme fichée S détenait près de 2 000 noms de policiers

344
PARTAGER
Source : PhotoMIX-Company - Pixabay

En juin 2016, un policier et sa femme avaient été assassinés chez eux. Cette attaque avait été revendiquée par un groupuscule djihadiste. Alors que l’enquête se poursuit, une femme a été placée en garde à vue. Durant la perquisition de son domicile, les forces de l’ordre ont fait une découverte plutôt inquiétante. En effet, les agents présents ont retrouvé un listing de près de 2 000 noms de policiers sur une clé USB.

Source : diegoparra – Pixabay

Une nouvelle arrestation et la mise en garde à vue de six personnes

Six personnes ont été placées en garde à vue cette semaine, dont une ex-policière et sa fille, connue comme étant radicalisée. Cette dernière a une amie de 25 ans – actuellement en prison et fichée S – qu’elle et sa mère ont hébergée pendant quelques mois en 2016. Cette amie a été extraite de prison pour être également entendue en garde à vue. C’est chez elle qu’on a retrouvé la clé USB avec le nom des 2 000 agents.

Un potentiel lien avec le tueur du policier et de sa compagne ?

Toutes les trois sont encore en garde à vue, cette dernière ayant commencé mardi matin. Les informations continuent d’arriver progressivement. La jeune femme fichée S de 25 ans a aussi un frère, qui est suspecté d’avoir été en relation avec Larossi Aballa. C’est ce dernier qui avait assassiné en juin 2016 les policiers Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing.

Jusqu’à aujourd’hui, les forces de l’ordre essayaient de savoir comment le terroriste s’était procuré les noms et adresses des victimes. Il est fort probable que cette histoire de listing mystérieux ait un lien avec l’assassinat du policier et de sa compagne. Les enquêteurs sont actuellement très prudents et attendent d’en savoir plus.

Source :

Europe 1