Accueil La Newsly Room Santé Insémination artificielle : étapes et recommandations

Insémination artificielle : étapes et recommandations

256
PARTAGER

Pas toujours évident d’assouvir son désir d’être parent. Les problèmes d’infertilité, qui peuvent être aussi bien d’origine masculine que féminine sont en effet assez fréquent. Ils concerneraient près d’un couple sur sept. Face à l’angoisse et la détresse de ne pas réussir à concevoir un enfant, environ 500 000 couples consultent pour se faire aider et recourir à un traitement. Heureusement, des solutions existent pour remédier à ces éventuels problèmes de stérilité. Ceci vaut aussi pour permettre d’assouvir les rêves de maternités de femmes seules ou en couple avec un partenaire féminin. L’une des méthodes les plus connues est l’insémination artificielle (IA).

1. Qu’est-ce qu’une insémination artificielle ?

Procédé couramment utilisé, l’insémination artificielle est une technique de procréation médicale assistée (PMA). Alors qu’en France elle n’est autorisée que pour les couples hétérosexuels, elle est pourtant la méthode la plus répandue au sein de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). C’est pourquoi de nombreuses femmes seules ou en couple avec un partenaire féminin ont recours au tourisme reproductif. À l’étranger, les lois sont parfois différentes et permettent l’accès à ce type d’interventions. Le traitement de fertilité en Espagne est d’ailleurs très reconnu et le centre de reproduction assistée à Barcelone est l’un des plus réputés d’Europe.

Grâce au savoir-faire de ses médecins, à ses techniques avancées et à ses technologies de pointe, la clinique Barcelona IVF offre une qualité de soin et d’accueil optimaux. De par la minutie du diagnostic et du traitement, l’institut catalan affiche d’excellents taux de réussite : 27% dans le cas où le sperme provient directement du partenaire et 33% lorsqu’il s’agit d’un donneur de sperme. Soit quasiment les mêmes chances que pour un couple non stérile lors d’un cycle naturel.

2. Comment se réalise une insémination artificielle ?

Voici les différentes étapes de l’insémination artificielle. Dans un premier temps, il va y avoir une stimulation des ovaires avec des hormones via des injections quotidiennes sous-cutanées dès les premiers jours du cycle. Des échographies régulières permettront ensuite de contrôler la réponse ovarienne afin d’obtenir le développement d’un ou deux follicules, dans le but de réduire les risques de grossesse multiple. À partir du moment où l’ovulation est déclenchée, l’insémination artificielle est pratiquée dans un délai de 36 à 40 heures.

Concrètement, cela consiste à placer un échantillon de sperme dans l’utérus à l’aide d’un cathéter qui va passer par le canal cervical. Cette insémination s’effectue généralement sous 15 jours, selon l’avancée de la stimulation ovarienne qui s’obtient souvent au bout de 8-10 jours.

3. Recommandations

Afin de favoriser la réussite de l’insémination artificielle, il est recommandé d’effectuer plusieurs examens au préalable : un bilan hormonal de la femme, un spermogramme pour évaluer la capacité de sperme et la qualité des spermatozoïdes, une échographie pour écarter les pathologies, une hystérosalpingographie pour évaluer la perméabilité des trompes et un bilan de sérologies pour écarter les maladies virales.

Après l’insémination, la femme peut reprendre une activité tout à fait normale et il est conseillé de prendre un supplément de progestérone pour favoriser l’implantation de l’embryon. Le fameux test de grossesse pourra être effectué 2 semaines après l’insémination. Enfin, sachez que si les deux premières tentatives échouent, le troisième traitement est complètement gratuit à Barcelona IVF.