Accueil La Newsly Room Economie Réforme de la SNCF : ce que contient le rapport Spinetta sur...

Réforme de la SNCF : ce que contient le rapport Spinetta sur la nouvelle bataille du rail

277
PARTAGER
La réforme de la SNCF remis par Jean-Cyril Spinetta suscite des remous chez les syndicats. Crédit photo : Wikimedia Commons/Alf van Beem

Le rapport remis ce jeudi 15 février a suscité une vive réprobation des syndicats qui se sont insurgés contre les propositions faites dans le dossier rédigé par Jean-Cyril Spinetta, l’ancien patron d’Air France. Découvrez les principales mesures conseillées par l’ancien PDG.

Les propositions principales suggérées par Spinetta

L’ancien PDG suggère l’abandon du statut de cheminot pour tous les nouveaux employés. Il préconise de se concentrer sur le réseau TGV et de desservir les agglomérations en priorité. Ainsi, le réseau secondaire continuera d’être délaissé tandis que de petites lignes non profitables seront remplacées par des autocars. Il conseille aussi de recourir durant deux ans à une politique de départs volontaires.

Pour Jean-Cyril Spinetta, les lignes non rentables doivent être remplacées par les autocars. Crédit photo : Wikimedia Commons/Pieye Trains

Pour lui, la SNCF doit changer de statut et se subdiviser en deux principales entités qui seraient baptisées SNCF Mobilités et SNCF Réseau. Ces dernières seraient des sociétés anonymes ayant des capitaux publics. Il s’agira d’un changement de statut pour l’entreprise qui est actuellement un établissement public ayant un caractère industriel et commercial (EPIC) : cela assure à l’État une garantie illimitée. Enfin, il demande à l’État de racheter une part de la dette créée par SNCF Réseau.

Les syndicats très inquiets de ce rapport

Pour les syndicats comme la CGT, il s’agit d’une attaque sans précédent contre le transport ferroviaire public. UNSA Ferroviaire, pour sa part, dénonce une recherche de rentabilité au détriment du service public. Certains syndicats comme la CFDT vont même jusqu’à évoquer un manque de respect vis-à-vis de l’égalité citoyenne.

SUD Rail évoque une politique qui va mettre « le feu » à la SNCF. Aurélien Marchand, un aiguilleur et délégué du personnel, pense que la fermeture des lignes secondaires prônée dans le rapport est une folie, si elle est justifiée par son coût d’entretien. Marchand pense aussi que la recommandation sur l’arrêt du statut de cheminot dès l’embauche n’est pas juste. Même si l’exécutif assure vouloir agir pour le bien du service public, ce rapport est loin de faire des heureux.

Source :

Francetvinfo