Accueil La Newsly Room Jawad Bendaoud : le « logeur de Daech », son procès s’ouvre...

Jawad Bendaoud : le « logeur de Daech », son procès s’ouvre mercredi à Paris

253
PARTAGER
Procès de Jawad Bendaoud, le logeur de Daech. Crédit photo : Pxhere

Ce mercredi 24 janvier à Paris, trois hommes comparaissent devant la justice pour répondre des attentats du 13 novembre 2015. Sur le banc des accusés, Jawad Bendaoud, aussi appelé le « logeur de Daech ».

Flashback sur les faits : prise de contact avec Jawad Bendaoud

Jawad Bendaoud a été contacté par une jeune femme nommée Hasna Aït Boulahcen pour héberger deux rescapés du groupe des terroristes du 13 novembre. Ils étaient au nombre de dix : trois au Bataclan, quatre pour le stade de France parmi lesquels Salah Abdeslam actuellement en prison à Fleury-Mérogis en Essonne. Dans le dernier groupe, les trois terroristes qui ont tiré sur les terrasses de café, deux ont pu s’enfuir, il s’agit d’Abdelhamid Abaaoud et de Chakib Akrouh.

Recueillement des Français après les attentats du 15 novembre 2015. Crédit photo : Wikipedia

Hasna avait été contactée de la Belgique pour aider un « frère », il s’agissait en fait de son cousin Abaaoud. Après avoir suivi moult instructions, elle ira les récupérer, son cousin et son ami Akrouh. Pour les cacher, elle fera recours à Mohamed Soumah dit « Mouss », mais ce dernier va lui conseiller de faire appel à Jawad Bendaoud pour trouver une cachette.

Même s’il a des contentieux avec Jawad, Mouss sait qu’il a un squat rue du Corbillon à Saint-Denis. Jawad donnera d’ailleurs son accord, le 17 novembre, tout en prétextant être à Troyes et en affirmant qu’il sera de retour dans la soirée.

« Service rendu » rétorque Jawad Bendaoud

Jawad Bendaoud est aussi l’homme qui a subi les railleries de toute la France après avoir justifié son acte en invoquant le service rendu lors d’une interview donnée à BFM TV.

Il est devant le juge pour « recel de terroristes ». Il encourt au plus six ans de prison et une amende estimée à 90 000 euros. Même s’il a échappé aux assises, les juges sont convaincus qu’il avait connaissance du fait qu’il hébergeait des terroristes. Le jeune homme de 31 ans a été interpellé le 18 novembre 2015.

Source :

Le Monde