Accueil La Newsly Room Economie Spartoo pourrait racheter le chausseur André à Vivarte

Spartoo pourrait racheter le chausseur André à Vivarte

224
PARTAGER

La société Spartoo est le leader de la vente de chaussures sur internet en France. Avec 165 millions d’euros de chiffre d’affaires et 400 salariés, elle serait en passe d’acquérir André, une société deux fois plus grosse, mais moins productive.

Un repositionnement stratégique de Vivarte

Vivarte, le groupe qui gère le chausseur André et d’autres marques de prêt-à-porter continue de céder des parties de son consortium. Il cherche ainsi à remobiliser ses investissements sur ses enseignes : La Halle et ses boutiques du centre-ville, dont San Marina Minelli, Caroll et Cosmoparis.

Criblé de dettes en 2016, Vivarte avait alors cédé une centaine de boutiques La Halle aux chaussures. Crédit photo : RTL.fr

Pour se repositionner, l’entreprise avait vendu en 2017, Pataugas et Kookaï. Elle annonce se séparer de Besson car ce dernier est semblable à La Halle aux chaussures. Naf Naf fait aussi partie des branches dont l’annonce de vente est attendue pour cette semaine.

La CGT confirme que les représentants du personnel d’André ont reçu une convocation pour prendre part à une réunion ce mardi. Vivarte se séparera d’une entreprise qui a enregistré un chiffre d’affaires de 124 millions d’euros en 2016. Même si les chiffres ont baissé de 30 % depuis 2013, une nette amélioration a été constatée ces dernières années. Cette branche de Vivarte possède aussi un site de vente en ligne depuis 2013.

Spartoo : une poussée dans le commerce physique

Spartoo a été créé en 2006, si son portail permet d’accéder à plusieurs enseignes, la société désire augmenter son portefeuille avec des marques prestigieuses. Pour ce faire, elle n’a pas hésité à acheter des entreprises parmi lesquelles GBB et Kindy. Ses ventes ont ainsi été boostées de 10 % en 2017.

Un magasin de André Chaussures dans les années 1960. Crédit photo : André Chaussures, Pinterest

Même si la société a fermé certains de ses magasins en France, elle continue son expansion physique. Un nouveau magasin sera ouvert bientôt à la Défense. En rachetant André, elle ajoute du poids à sa présence physique dans le secteur de la chaussure. Par ailleurs, les employés d’André craignent pour leur part des licenciements après cette acquisition.

Source :

Sudouest