Accueil La Newsly Room International Le réalisateur Paul Haggis est accusé d’agression sexuelle par quatre femmes

Le réalisateur Paul Haggis est accusé d’agression sexuelle par quatre femmes

268
PARTAGER
12019 - Pixabay

Depuis l’affaire Weinstein, les accusations d’agressions sexuelles n’en finissent plus. Cette fois-ci, c’est le réalisateur Paul Haggis qui est pointé du doigt. Quatre femmes, dont trois d’entre elles ayant décidé de rester anonymes, l’accusent aujourd’hui d’atteinte sexuelle.

Ninocare – Pixabay

3 nouvelles plaignantes sortent du silence

Paul Haggis est actuellement mis en cause dans une affaire l’opposant à Haleigh Breest, une actrice l’ayant accusé de l’avoir violé en janvier 2013, alors qu’elle avait 26 ans. Une nouvelle plainte, portée par trois nouvelles anonymes (nommées Jane Doe no1, Jane Doe no2, et Jane Doe no3) déclare que : « depuis que Mme Breest a porté plainte, trois autres femmes sont sorties du rang et ont dénoncé Paul Haggis pour viol et abus sexuel ».

Ainsi Jane Doe no1 l’accuse de l’avoir embrassée de force, avant de l’obliger à lui faire une fellation, puis de la violer. Les faits remonteraient à 1996. Jane Doe no2 se plaint de faits remontant à 2008. Paul Haggis aurait essayé de l’embrasser de force, mais elle aurait réussi à s’enfuir. Enfin, Jane Doe no3 aurait subi les mêmes faits. Le réalisateur aurait tenté de l’embrasser puis l’aurait rattrapée alors qu’elle tenait de fuir en taxi. Elle se serait finalement sauvée après l’avoir frappé, ce dernier tentant – en vain – d’entrer dans son immeuble.

Paul Haggis nie en bloc ces accusations

Le cabinet d’avocats Emery Celli Brinckerhoff & Abady, qui représente ces victimes, estime que Paul Haggis « est un prédateur en série qui s’en prend aux femmes depuis des années ».

Christine Lepera, une des avocates de Paul Haggis, ayant été interrogée, a déclaré que son client niait toutes les accusations en bloc. Pour elle, ces nouvelles accusations font partie d’une mascarade : « d’une nouvelle tactique [des avocats de Haleigh Breest] pour lui nuire et […] obtenir de l’argent ».

Encore une histoire qui mettra du temps à être tirée au clair ! Affaire à suivre !

Source :

24 matins