Accueil La Newsly Room International Catalogne : poursuivi de rébellion, que fait Puigdemont à Bruxelles ?

Catalogne : poursuivi de rébellion, que fait Puigdemont à Bruxelles ?

1018
0
PARTAGER
Crédit photo Francesoir

Le président catalan Carles Puigdemont a quitté l’Espagne pour se rendre à Bruxelles, d’après certains responsables du gouvernement espagnol. M. Puigdemont fait face à des accusations de sédition du gouvernement espagnol après une déclaration d’indépendance de la Catalogne sous sa direction.

Carles Puigdemont accusé de rébellion et de sédition

Le leader catalan Carles Puigdemont se rend à Bruxelles alors que l’Espagne dépose des accusations de rébellion contre lui et son gouvernement. En effet, Carles Puigdemont, le vice-président Oriol Junqueras et certains des membres les plus éminents de l’administration ont déclaré l’indépendance Catalane vendredi malgré une interdiction de Madrid. Ils se sont engagés à défier Madrid et ont déclaré que seul le peuple de Catalogne pourrait les révoquer.

La Catalogne demande son indépendance Crédit photo Le Soir

Selon le système juridique espagnol, une demande d’accusation du procureur général sera soumise à l’examen des juges. M. Maza a demandé aux juges d’appeler les leaders sécessionnistes à témoigner. Les accusations de rébellion, de sédition et de détournement de fonds publics comportent des peines d’emprisonnement maximales de 30, 15 et 6 ans respectivement.

Un asile en Belgique ?

Carles Puigdemont s’est rendu à Bruxelles pour rencontrer des avocats, ce qui laisse supposer qu’il y demandera l’asile. L’ancien leader régional catalan Carles Puigdemont et cinq collaborateurs sont allés à Bruxelles lundi pour rencontrer leurs avocats, selon des sources gouvernementales.

L’avocat belge Paul Beckaert, spécialisé dans les questions d’asile, a confirmé lundi soir que Puigdemont était en Belgique et qu’il est son client. Beckaert ne confirme toutefois pas s’il travaillait avec Puigdemont pour une demande d’asile. Le secrétaire d’État aux affaires étrangères, Theo Francken, a déclaré ce week-end qu’il serait « irréaliste » pour Puigdemont de déposer une demande d’asile dans la capitale belge.

Les législateurs favorables à l’indépendance n’ont montré aucun signe de recul. De nouvelles élections régionales ont été convoquées pour le 21 décembre. Les responsables du PDECAT ont déclaré que Puigdemont avait l’intention de se représenter.

Source :

Liberation

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz