Accueil La Newsly Room Santé En Italie, un homme est condamné à 24 ans de prison pour...

En Italie, un homme est condamné à 24 ans de prison pour avoir contaminé une trentaine de femmes avec le VIH

397
0
PARTAGER
Darko Stojanovic / Pixabay

Valentino Talluto, un italien de 33 ans, vient d’écoper d’une peine de 24 ans de prison pour avoir contaminé une trentaine de femme, avec le VIH, sur une période de 10 ans. À la base, il risquait la perpétuité. À l’annonce du verdict, après 12 heures de délibération, certaines victimes – émues – se sont enlacées en pleurant.

L’accusation “d’épidémie” de VIH : une première sur le sol italien

Valentino Talluto était un comptable ressemblant à Monsieur tout le monde. Pourtant, pendant son temps libre, il séduisait des femmes sur les réseaux sociaux et les sites de rencontre.

Les victimes étaient âgées entre 14 et 40 ans. Pendant l’enquête, les policiers ont réussi à retrouver 53 conquêtes. Ces dernières se sont succédé depuis 2006, quand Valentino Talluto a découvert sa séropositivité. Il avait 22 ans. 23 d’entre elles n’ont pas été contaminées, mais les 30 autres n’ont pas eu cette chance. D’ailleurs, sans le savoir, 3 des conquête du comptable ont contaminé leur compagnon. Une quatrième a contaminé son bébé in-utero.

Toutes, elles se sont succédé à la barre, expliquant comment il les séduisait, tel un prince charmant, jusqu’au moment des rapports non protégés. Aux femmes qui lui demandaient de mettre un préservatif, il disait qu’il était allergique ou qu’il avait déjà fait un test du VIH. Quand certaines femmes découvraient leur séropositivité plus tard ou que d’anciennes conquêtes les prévenait, il disait qu’il n’y était pour rien.

L’accusé nie la volonté de contaminer

Durant ces dix ans, Valentino Talluto avait jusqu’à 6 relations en même temps. La plupart des femmes partaient en apprenant ses multiples infidélités, d’autres restaient en apprenant qu’il était porteur, ayant peur pour sa santé à lui, mais beaucoup n’étaient pas au courant.

Durant le procès, l’accusé n’a – à aucun moment – exprimé des remords, expliquant que la contamination n’était pas intentionnelle et qu’il mettait des préservatifs “la plupart du temps”. En ce qui concerne la succession de conquêtes, il explique un grand manque affectif qu’il aurait essayé de comblé. “C’était de l’imprudence, ce n’était pas intentionnel” argumentait son avocat.

Après être resté longtemps silencieux, c’est au bord des larmes que Valentino Talluto a déclaré : “Beaucoup des filles connaissent mes amis et ma famille. On dit que j’ai voulu contaminer le plus de personnes possible. Si cela avait été le cas, je serais allé chercher des rapports occasionnels dans les bars, je ne les aurais pas fait entrer dans ma vie”.

Oui mais voilà, les circonstances atténuantes n’ont pas été retenues, car l’accusé n’a pas collaborer avec les forces de l’ordre, à nié toute responsabilité et à même fait de fausses déclarations.

 

Source :

20 Minutes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz