Accueil La Newsly Room Incendie criminelle déjoué : des bombonnes d’essences retrouvées sous des camions Lafarge

Incendie criminelle déjoué : des bombonnes d’essences retrouvées sous des camions Lafarge

438
0
PARTAGER

Ce jeudi 5 Octobre, dans le nord-est de Paris, plusieurs bouteilles d’essences ont été retrouvées sous 3 camions de la société franco-suisse Lafarge. Chaque bouteille était reliée à un système d’allumage très rudimentaire. Un enquête pour le motif de “destruction par incendie” a été ouverte sur le champ.

Il y a quelques jours, des bombonnes de gaz piégées avaient été retrouvées dans un immeuble. Mais les deux tentatives ne semblent pas avoir de liens entre elles :

Un dispositif qui n’aurait pas explosé

Comme dit plus haut, le système d’allumage relié aux bombonnes était beaucoup trop rudimentaire pour causer une explosion. Cependant, la nature du carburant utilisé est entrain d’être analysé, afin d’en connaître les propriétés.

D’après les premiers résultats de l’enquête, les caméras postées dans les locaux (et fonctionnant toute la journée et la nuit) deux individus suspects ont été aperçus entrain d’essayer de mettre le feu, dans la nuit.

La découverte revient aux salariés du groupe qui – comme tous les jeudis matins – procédaient à l’inspection habituelle des camions. L’un d’entre eux a identifié deux bidons suspects sous le camion. Ce même salarié a pris en photo les bidons avant de prévenir ses collègues. Cinq bidons ont ainsi été retrouvés sous 3 camions différents. La centrale a appelé la police et les pompiers, qui ont ensuite pris les choses en main. Le jeudi après-midi, l’activité avait repris normalement.

Un lien avec un groupe armé de l’État Islamique

Depuis quelques mois, le groupe Lafarge subie une enquête portant sur la vérification des liens supposément entretenus entre la société et des groupes armés extrémistes. Ces liens permettaient – entre autre – au groupe Lafarge de continuer à faire fonctionner sa cimenterie en Syrie, en 2013 et 2014.

Trois juges d’instructions sont actuellement sur cette enquête et des résultats ne devraient plus tarder à être publiés. En attendant, il est difficile de savoir qui est à l’origine des bombonnes d’essences piégées.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz