La Suède veut montrer l’exemple en investissant massivement dans les énergies renouvelables

Le gouvernement suédois a annoncé la semaine dernière qu’il consacrerait un montant supplémentaire de 425 millions d’euros (4 milliards couronnes suédoises) aux énergies renouvelables et d’actions en faveur du changement climatique dans leur budget 2016, avec l’objectif de devenir l’un des premiers pays du monde à mettre fin à sa dépendance aux combustibles fossiles. Ils n’ont pas encore fixé de date limite pour atteindre cet objectif ambitieux, mais l’année dernière, le pays avait annoncé des plans pour rendre sa capitale Stockholm totalement indépendantes des combustibles fossiles en 2050, on peut donc imaginer que ce sera dans un laps de temps similaire.

Cela peut sembler être une tâche importante, mais le pays scandinave obtient déjà les deux tiers de son électricité à partir de sources d’énergie renouvelable ou nucléaire (essentiellement hydroélectrique et nucléaire) et met maintenant l’accent sur l’augmentation de son potentiel d’énergie solaire et éolienne, en plus de rendre son industrie du transport plus durable. La majorité de l’augmentation du budget sera financée par des taxes plus lourdes sur le carburant.

La Suède en porte-drapeau des énergies renouvelables

“La Suède va devenir l’un des premiers États-providence sans fossiles dans le monde”, a déclaré le Premier ministre Stefan Löfven à la presse . “Quand les réglementations européennes ne vont pas assez loin, la Suède montre la voie.”

Cette mesure intervient après que la Suède ait souffert de vagues de chaleur extrêmes l’été dernier, et l’un des pires feux de forêt de l’histoire du pays. Le gouvernement s’est engagé à prendre des mesures pour protéger ses citoyens contre les effets du changement climatique à l’avenir. L’énergie solaire est la grande gagnante de cette annonce du gouvernement, qui a vu son budget augmenter de 41 millions d’euros par an entre 2017 et 2019, soit huit fois son budget actuel, comme le précise Bloomberg Business .

parc éolien de Lillgrund, Suède

Parc éolien de Lillgrund – Crédit photo: Wikimedia – Mariusz Paździora

Le gouvernement a également annoncé qu’il allait investir dans les réseaux intelligents, la technologie de stockage d’énergies renouvelables, une flotte de bus électriques, des subventions pour les voitures vertes, des stratégies d’adaptation au changement climatique, et la rénovation de bâtiments résidentiels pour les rendre plus éconergétiques.

Ce n’est pas un hasard si cette annonce arrive juste quelques semaines avant le COP21 qui se tiendra à Paris en novembre. “2015 est notre opportunité, notre chance, de dialoguer avec tous les pays du monde, changer de cap vers une nouvelle voie de développement où nous pouvons réussir à générer le bien-être pour tous, et non au frais de la planète, mais en coopération avec elle,” a déclaré dans une conférence de presse un conseiller du Premier ministre, Johan Rockström.

Bien que les fortes sommes annoncées soient quelque chose de nouveau pour le pays, la Suède possède déjà un palmarès assez impressionnant à propos des actions menées contre le changement climatique. Le gouvernement a récemment annoncé que plusieurs centrales nucléaires vieillissantes sont prévues d’être fermées de façon anticipée, sans remplacements prévus. Et le mois dernier, il a été signalé qu’un supplément de 144 MW (Mégawatts) de capacité d’énergie éolienne avait été ajouté au réseau grâce au nouveau parc éolien de Sidensjö .

Pour le moment, il n’existe pas de moyen de stocker cette énergie pour une utilisation ultérieure, ce qui rend difficile la coupure totale avec les combustibles fossiles. Si la Suède parvient à développer une nouvelle technologie de stockage d’énergie, elle pourrait bien montrer la voie à d’autres pays pour qu’ils fassent de même.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici