100% d’énergies renouvelables: une transition compétitive et créatrice d’emplois

Steve Howard, le gourou de la durabilité chez Ikea, a une fois soutenu qu’atteindre un objectif de 100% était plus facile que 90% ou 50%. “Si vous avez un objectif à 90%, tout le monde dans l’entreprise trouve une raison pour être dans les 10%. Quand c’est 100%, c’est plutôt clair, et les employés aiment la clarté, car ensuite vous n’avez qu’à faire le travail.”

Cela pourrait être vrai pour une entreprise comme Ikea, mais cela se vérifie t-il pour des pays entiers ? Et que dire du monde entier ? Nous pourrions être sur le point de le découvrir.

Energy [R]évolution 2015

Un nouveau rapport de Greenpeace appelé Energy [R]évolution 2015 , créé en collaboration avec l’Institut d’ingénierie Thermodynamique, d’analyse des systèmes et d’évaluation des technologies du Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique , énonce un scénario véritablement ambitieux: une économie mondiale alimentée à 100% par les énergies renouvelables d’ici à 2050. Ce scénario prévoit l’abandon le plus rapidement possible du charbon, du pétrole, du gaz et du nucléaire.

“Les industries solaire et éolienne sont arrivées à maturité et sont compétitives avec le charbon en termes de coût. Il est très probable qu’elles dépasseront l’industrie du charbon en termes d’emplois et de fourniture d’énergie dans la décennie à venir”, estime le principal auteur du rapport de Greenpeace, Sven Teske, dans un communiqué.

Rentable partout dans le monde en 2030

Selon le rapport, cette transition nécessite des investissements à hauteur de 1600 milliards de dollars par an d’ici à 2050. Environ 80 % de l’énergie produite dans le monde provient de combustibles fossiles. À court terme, les technologies nécessaires pour les énergies renouvelables “augmentent légèrement le coût de la production d’électricité, mais dans quelques pays, comme la Chine et l’Inde, le scénario Energy (R)Evolution est économique dès le départ et meilleur marché que les sources d’énergie conventionnelles d’ici à 2020”, affirme le rapport. Et avec l’augmentation du prix des énergies conventionnelles (charbon, gaz, pétrole…), le coût des renouvelables “sera économiquement favorable dans toutes les régions du monde d’ici à 2030”.

Des millions d’emplois

Le passage à 100 % d’énergies renouvelables permettra la création de millions d’emplois. D’ici à 2030, le secteur de l’énergie solaire “pourrait employer autant de personnes que l’industrie du charbon aujourd’hui, plus de 9,5 millions”. Toujours d’ici à 2030, le nombre d’emplois “dans le secteur éolien sera multiplié par dix, passant de 700.000 actuellement à plus de 7,8 millions, soit deux fois plus que dans les industries du pétrole et du gaz combinées”.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici