Accueil Business Etats-Unis: s’excuser a coûté 15 milliards d’euros à Volkswagen

Etats-Unis: s’excuser a coûté 15 milliards d’euros à Volkswagen

Volkswagen, scandale, Etats-Unis, bourse

Grosse sortie de route pour le géant allemand Volkswagen, accusé de tromperie

Pour Volkswagen, les excuses ont un prix. Dimanche 20 septembre, le PDG du géant automobile allemand, Martin Winterkorn, a publié une déclaration en réaction à un scandale naissant sur les logiciels installés dans certains modèles de la marque pour tricher lors des essais américains d’émissions de gaz polluant.

“Personnellement, je suis profondément désolé que nous ayons brisé la confiance de nos clients et du public”, a déclaré Winterkorn .

Volkswagen est susceptible de payer une amende pouvant aller jusqu’à 18 milliards de dollars, bien que beaucoup s’attendent à ce que la peine soit négociée à la baisse. Les investisseurs ne sont pas prêts à attendre, cependant… L’action de Volkswagen a plongé de 20% à la bourse de Francfort hier.

La chute a fait perdre plus de 15 milliards d’euros de la valeur de la capitalisation boursière du constructeur automobile, actuellement à 61 milliards d’euros.

En fin de semaine dernière, l’Agence américaine de protection de l’environnement a ordonné à la société de rappeler quelques 482.000 véhicules diesel avec le “dispositif d’invalidation” installé dans les modèles entre 2009 et 2015. La société va également cesser de vendre certains véhicules Audi et Volkswagen avec des moteurs diesel aux États-Unis.

L’amende et les rappels possibles ne sont pas les seules choses qui effrayent les marchés. Les poursuites pénales, des recours collectifs privés, et les ventes non perçues en raison de la réglementation hostile de la part des responsables américains en colère vont peser sur la société pendant un certain temps à venir.

Enfin, le dirigeant de Volkswagen, Martin Winterkorn, joue sa tête. Hasard du calendrier, Martin Winterkorn doit faire valider la prolongation de son contrat jusqu’en 2018 ce vendredi lors d’une réunion du conseil de surveillance. Aussi, on apprend à l’instant que le gouvernement sud-coréen a convoqué les représentants du constructeur , dans la foulée du scandale aux Etats-Unis, pour effectuer des tests antipollution.

Crédit photo principale : Pixabay – jp26jp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here