Barack Obama et Mark Zuckerberg invitent le jeune Ahmed et son horloge

177
PARTAGER
Ahmed Mohamed, horloge, Obama, Zuckerberg

Ahmed, arrêté au Texas pour avoir fabriqué une pendule suspecte, se fait inviter par Obama et Zuckerberg

Ahmed Mohamed est rapidement devenu le geek préféré de l’Amérique. L’adolescent de 14 ans suivant sa scolarité à Irving, au Texas, n’est toujours pas rentré à l’école après avoir fabriqué une horloge et l’avoir apportée en classe le lundi 14 septembre, étant alors arrêté et soupçonné d’avoir fabriqué une bombe , un incident que beaucoup attribuent à l’islamophobie.

En bricolant chez lui une horloge artisanale composée d’un écran numérique et d’un circuit électronique, Ahmed Mohamed n’imaginait pas le moins du monde qu’il allait finir menotté et détenu quelques instants, ni même que sa péripétie allait enflammer les réseaux sociaux en Amérique et au-delà.

Des scientifiques de la NASA aux professeurs du MIT en passant par le président des États-Unis lui-même, la communauté de geek de l’Amérique a pris la défense du jeune inventeur, et le hashtag #IstandwithAhmed (#TousAvecAhmed) est devenu viral aux Etats-Unis et dans le monde.

Barack Obama a ainsi invité Ahmed à venir le rencontrer à la Maison Blanche. “Cool l’horloge, Ahmed. Tu veux l’apporter à la Maison Blanche ? Nous devons inspirer plus d’enfants comme toi pour aimer les sciences. C’est ce qui rend l’Amérique grande”, a-t-il écrit dans un tweet :

Et parmi les nombreux soutiens se trouve maintenant le PDG de Facebook Mark Zuckerberg. Dans un post Facebook du 16 septembre, Zuckerberg a applaudi Ahmed Mohamed pour ses prouesses d’ingénierie et l’a invité au siège de Facebook :

You’ve probably seen the story about Ahmed, the 14 year old student in Texas who built a clock and was arrested when he…

Posted by Mark Zuckerberg on mercredi 16 septembre 2015

“Avoir l’habileté et l’ambition de construire quelque chose de cool devraient amener à applaudir et non à arrêter. L’avenir appartient à des gens comme Ahmed. Ahmed, si tu veux venir chez Facebook, j’adorerais te rencontrer. Continue à construire.”

Pour ne pas être surpassé par Facebook, Twitter propose même un stage à Ahmed.

Crédit photo principale : Dallas Morning News